THÉ SUR LA BANQUISE

 

Théâtre Essaion
85 rue Carreterie
84000 – Avignon

du 19 au 31 juillet
à 10h00
Relâche : 26 juillet

 

Thé sur la banquise loupe Photo © Sabine Trensz

 

Éric Bouvron est sur tous les fronts, sous toutes les latitudes auprès de peuples en danger bien souvent. C’est un globe-trotter invétéré, il lui faut sans cesse aller d’un continent à l’autre. Et chaque fois, il en ramène une aventure théâtrale originale. On se souvient de « Les Cavaliers » un spectacle époustouflant en Afghanistan, un de mes plus beaux souvenirs théâtral, quelle dimension… à couper le souffle. Puis il y eut « N’Gubi le bush man » puis Marco Polo en Mongolie, Zorba en Crète, Maya aux États Unis et enfin Laurence d’Arabie et Roland Garros... tant de pièces.

Éric Bouvron, c’est une pile d’où surgissent des sons. Tout en racontant, il fait le bruitage, il enveloppe son récit, le rend plus crédible, plus humain.

Dans cette pièce, il est dans la peau du secrétaire du ministre de l’écologie. Il est missionné pour retrouver le dernier ours polaire. Lui qui est allergique à tout ce qui est poilu, le voilà servi. Pour couronner le tout, il ne supporte pas le froid.

Mais service, service, il part dans le grand Nord pour réaliser cette mission. Il va rencontrer du monde dans cette immensité et apprendre beaucoup des gens rencontrés.

Un road movie plein de rebondissement, une traversée de la calotte glaciaire en pleine débâcle et la mamie inuit avec son thé au poisson et sa philosophie.

Éric Bouvron nous promène, nous fait participer à son trip et nos ramène dans notre

Avignon humide et chaud.

Les adultes et les enfants aiment ce spectacle plein de vitalité mais aussi de valeurs humaines essentielles, de références à la planète.

Le texte est de lui et de Sophie Forte qu’on connaît bien pour son humour ravageur.

La musique est de Éric Bono, un musicien déjà rencontré qui fait toujours des musiques inoubliables. Je me souviens de sa participation au spectacle « Ivre d’équilibre » de Pascal Rousseau, du pur bonheur. Là il plaque des musiques qui se moulent dans le décor, j’adore son travail, c’est de la dentelle.

Alors tout est là pour faire un spectacle à ne pas manquer... c’est du ravissement assuré.

Jean Michel Gautier

 

Thé sur la banquise

de Éric Bouvron et Sophie Forte

Avec Éric Bouvron

Musique Éric bono

 

Mis en ligne le 21 juillet 2021

Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES