LA PASSION SELON TIBHIRINE

 

Église St Pierre aux Liens

Entraigues (84)

 

La Passion selon Tibhirine loupe 

 

Souvenez-vous en 1996 l’Algérie est en proie à des luttes intestines. Dans un monastère à Tibhirine, sept moines vivent encore malgré les demandes répétées des autorités leur demandant de quitter les lieux. Mais les religieux pensent que leur place est là au milieu des gens démunis qui les entourent et ont besoin d’eux. Un soir ils seront enlevés et leur corps ne sera retrouvé que par la suite. Les circonstances de leur mort resteront toujours bien obscures et le sont encore.

Pascal Joumier a écrit la pièce à partir des écrits du moine Christian de Chergé voulant mettre en scène une vie consacrée à l’amour et au don de soi, une vie de dialogue entre chrétien et musulman. Il a utilisé aussi les écrits de frère Luc, le plus ancien, impliqué dans les soins médicaux donnés aux populations et de frère Christophe.

En contrepoint si l’on peut dire, il y aura la voix de Mohamed, musulman ami de Christian et la discussion entre lui et Sayyat Attiya le chef du commando soupçonné responsable du meurtre des moines.

La pièce alterne entre ces différentes prises de positions et des chants sacrés interprétés avec un brio extraordinaire par Valeria Florencio qui symbolise et concentre la douceur, la lumière et la paix au milieu de cette quête spirituelle qui va jusqu’au sacrifice ultime.

Au milieu de l’Église St Pierre aux Liens, on comprend de par son architecture qu’elle n’est pas une grande église au passé ancien. En fait elle fut réédifiée en 1840 à l’emplacement de l’église primitive, Notre-Dame des Sept Douleurs qui, elle, fut détruite par les huguenots. Dans le chœur une croix lumineuse s’élève, on est dans une expression de simplicité et on reste proche de l’esprit de ces moines. L’église est sobre par ailleurs et concourt au discours.

Trois moines vont et viennent et leurs pensées se développent dans un climat de plus en plus lourd, on sent la rupture imminente. L’alternance de chant et de jeux renforcent l’ambiance. Tout est bien mené pour participer à la tension du récit. On suit la quête et les doutes de ces moines, on est derrière leurs prises de position.

C’est très bien construit, très bien joué aussi, on est dans un théâtre vérité, dans une simplicité qui colle fort bien au sujet.

Un grand bravo à Valeria Florencio et à Joseph Naffah dont les parties chantées sont un pur délice qui viennent  renforcer le récit.

Ils seront cet été au festival à la Chapelle des Italiens n’hésitez pas à aller les voir, un très beau moment théâtral.

Jean Michel Gautier

 

La Passion selon Tibhirine

De l’Écho du Soleil
mise en scène de Pascal Joumier

Avec Dominick Breuil, Laurent Dallias, Pascal Joumier, Joseph Naffah

Chant Valeria Florencio, Joseph Naffah

Régie Yves Sauton
Création Lumière Fabrice Ranchon


         

 

Mis en ligne le 22 mai 2021


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES