DE ROCS ET D’ÉCUME

 

Théâtre Le Petit Chien
76 rue Guillaume Puy
84000 – Avignon

Du 7 au 30 juillet
à 12h45
relâche les 13,20 et 27

 

De rocs et d’écume loupeClodelle © www.clodelle45autrement.fr 

 

« Comme l’arbre nous avons besoin du sourire de nos racines pour grandir, pour voir loin »

Guillevic est venu au monde dans un univers pierreux au milieu des marins bretons.

Le poète de la lande bretonne, poète de l’impossible, poète de la pierre et de l'arbre ancré au bord de la mer, vivant dans un univers sans hiérarchie.

Au travers de deux comédiens, c'est tout l'univers de Guillevic qui accourt. On les suit dans leurs exclamations, leurs étonnements, leurs rires qui se perdent en écho dans la lande.

On savoure cette poésie, concise, brute et généreuse mais au combien suggestive dans les méandres de leurs pas sur la lande granitique au milieu des rochers de granit alignés jadis à Carnac.

Il ne s'agit pas d'un récital de poésie fermée et austère bien au contraire, c'est une poésie ouverte, simple, accessible et loin des positions des poètes froids et figés.

Marie Christine Barrault et Gérard Audax dans une aisance folle jouent sur les mots de Guillevic, ils n'ont pas d’âge, ils sont un Guillevic intemporel, ils courent dans cette nature que n'a jamais quitté l'auteur breton, montant sur une jetée, mettant leurs pieds dans l'eau, marchant dans la lande et nous murmurant à l'oreille.

C'est frais, simple, dense, un dialogue avec les éléments dans un univers sans hiérarchie.

« C’est très rare les fenêtres regardant la mer. L’homme est de la terre. La mer est là...»

Derrière les mots ou à côté, le violon de Guillaume Dettmar place avec bonheur des accords, joue des musiques enrobant les mots, devient un ricochet, s'intègre dans les mots de Guillevic, au plus près.

Trois personnages qui sont poésie, qui occupent la scène avec simplicité et nous convient à un banquet poétique qui nous tient, en haleine du début à la fin.

Une très belle pièce qui fut ovationnée longuement... Les spectateurs radieux avaient du mal à se lever, ils voulaient les entendre encore, mais le rouleau compresseur du Off ne laisse pas beaucoup de place aux applaudissements....

Jean Michel Gautier

 

De rocs et d’écume

d'après l'œuvre de Guillevic
Mise en scène Aurélie Audax

Avec Marie Christine Barrault et Gérard Audax

Musique Guillaume Dettmar
Scénographie Jacques Meunier
Lumières Sébastien Quatrehomme

 

 

 

Mis en ligne le 17 juillet 2021

Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES