TCHÉKHOV À LA FOLIE

 

Théâtre de Poche-Montparnasse
75 boulevard du Montparnasse
75006 Paris
01.45.44.50.21

Jusqu’au 5 janvier 2020
Du mardi au samedi à 21h et le dimanche à 17h30

 

Tchékhov à la folie loupePhotographe Victor TONELLI 

 

Si La Demande en mariage et L’Ours triomphèrent à l'époque de Tchékhov, ce ne sont pas les pièces du dramaturge russe les plus jouées aujourd'hui – alors que nous ne comptons plus celle de La Mouette et des Trois sœurs ! L'initiative de Jean-Louis Benoît, le metteur en scène est donc à saluer.

 

Ces deux pièces d'un acte chacune étaient qualifiées de « plaisanteries » par leur auteur et de ce côté-là, on peut dire qu'elles n'ont pas pris une ride tant la salle rit aux éclats. Dans La demande en mariage, Mathieu Boulet est Ivan Vassilievitch, un jeune homme gauche à la santé fragile – ou pour le moins très angoissé – qui se rend au domicile de Stepan Stepanovitch Tchouboukov (Jean-Paul Farré)  pour demander la main de sa fille Natalia, interprétée par Émeline Bayart. Ses motivations, d'emblée, donnent le ton : il a 35 ans, un « âge critique », et doit de ce fait se caser ; et la personne convoitée n'est pas vilaine, est travailleuse et possède des terres. Ces terres qui déclencheront la première dispute entre les deux jeunes gens. Et le tout sans aucune mesure : c'est un festival de cris, de tables renversées, de portes claquées.

 

Pour la deuxième pièce, on prend les mêmes et on recommence : Mathieu Boulet veille alors sur une veuve éplorée en lui repassant ses petites culottes et en lui conseillant de sortir. Celle-ci ne veut rien entendre et continue à pleurer son mari qui était pourtant particulièrement volage. Jusqu'au jour où un homme vient lui réclamer de l'argent…

Comme dans l'autre farce, l'exagération est de mise puisque l'homme en question prétend être capable de rester dans cette maison jusqu'à ce qu'elle daigne le payer tandis que la veuve le provoquera en duel…

 

Si les intrigues sont simples, il faut saluer le jeu des trois comédiens qui font passer au public un moment fort plaisant. Les mimiques et l’énergie folle d’Émeline Bayart y sont pour beaucoup sans qu’elle ne vole la vedette aux deux autres acteurs, tout autant impliqués. Une immersion dans un intérieur campagnard apparemment douillet où la colère des propriétaires terriens s'apparente à de l'absurde folie. Une jolie découverte.

Ivanne Galant

 

Tchékhov à la folie

La Demande en mariage et l’Ours
D'Anton Tchékhov
Mise en scène Jean-Louis Benoit

Avec :  Émeline Bayart, Jean-Paul Farré, Manuel Le Lièvre

Décor : Jean Haas
Costumes : Frédéric Olivier
Assistant à la mise en scène : Antony Cochin

 

 

Mis en ligne le 22 novembre 2019


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES