LE PORTRAIT DE DORIAN GRAY

Artistic Théâtre
40 et 45, bis rue Richard Lenoir
75011 Paris
01.43.56.38.32

Prolongation juqu’à fin avril
mardi, mercredi, jeudi, vendredi 21h00
samedi 18h et 21h
dimanche 17h
relâche exceptionnelle le 17 mars 2017

 

Le Portrait de Dorian Gray loupe Photo © Lot

L’œuvre est connue, seul roman d’Oscar Wilde pourtant dramaturge et dont on peut se demander les raisons de ce choix d’écriture.

Le thème de la jeunesse éternelle et du pacte avec le diable n’a eu de cesse de captiver les artistes, d’autres avant Wilde l’ont exploité, Goethe avec Faust, Balzac et La Peau de chagrin pour ne citer qu’eux.

Thomas le Douarec, qui adapte, met en scène et interprète Harry, semble subir la même fascination puisqu’il n’en est pas moins qu’à la cinquième adaptation de ce mythique Dorian Gray.

Et il faut avouer que l’œuvre semble être écrite pour lui tant il en est imprégné et capable d’en faire ressortir toutes les nuances. Allure altière, autant élégant que cruel, il lance ses répliques avec une morgue souriante. Sa mise en scène souligne son parti pris de se concentrer sur les personnages avec peu de décor mais des costumes somptueux. Très bonne idée de cacher le tableau, laissant courir notre imagination. Les autres interprètes savent eux aussi donner chair et âme à leurs personnages. Valentin de Carbonnieres est un superbe Dorian Gray, dandy à souhait, Solenn Mariani incarne avec une grâce sulfureuse tous les rôles féminins et Fabrice Scott, le peintre, joint à son talent de comédien celui de pianiste, il est parfait dans son rôle d’artiste intègre.

Le texte très misogyne d’Oscar Wilde est constamment mis en valeur avec des réparties parfois cyniques parfois teintées d’un humour ironique.

Une adaptation parfaitement réussie.

Nicole Bourbon

 

Le Portrait de Dorian Gray loupe Photo © Fabienne Rappeneau

Le Portrait de Dorian Gray

D'après le roman d'Oscar Wilde
Mise en scène de Thomas Le Douarec

Avec en alternance Arnaud Denis ou Valentin De Carbonnieres, Solenn Mariani ou Caroline Devismes, Fabrice Scott ou Maxime De Toledo, Thomas Le Douarec ou Olivier Breitman

Musique originale et direction musicale : Mehdi Bourayou 
Paroles : Thomas Le Douarec 
Lumières : Stéphane Balny 
Costumes : José Gomez d’après les dessins de Frédéric Pineau

 

Mis en ligne le 29 septembre 2016
Actualisé le 9 mars 2017