LA FUITE

 

Théâtre 13

DIFFUSION EN LIGNE GRATUITE

Sur le site du Théâtre 13 : www.theatre13.com 

Le samedi 19 décembre 2020 à 21h00 

Captation du spectacle réalisée au Théâtre 13 / Seine pendant le confinement vendredi 27 novembre 2020

 

La Fuite loupe 

 

Pour écrire cette pièce, Ciro Cesarano et Fabio Gorgolini ont puisé dans une pièce de Luigi Pirandello, « On ne sait comment ». Les personnages, les péripéties et la trame principale sont là, mais le lieu de l'intrique a été modernisé. Toute l'action se déroule dans la cuisine d'un restaurant dans une petite ville du bord de mer d'Italie.

Au bord de la ruine, le patron du restaurant, Nicola, compte sur l'organisation d'un mariage pour se remplumer, un mariage qui doit se dérouler le lendemain. C'est le vrai coup de feu, avec pour pimenter, les moyens qui manquent, la vaisselle incomplète, les chaises en nombre insuffisant, les créanciers à la porte et fatalement la débrouille, la magouille, le système D. Une débrouille « à l'italienne » que Ciro Cesarano développe avec une démesure naturelle.

Ceci pour l'intrigue que va parcourir la pièce. Un autre fil narratif pourtant s'impose assez vite parallèlement à cette course-poursuite comique. Les autres personnages de la pièce forment deux jeunes couples, dont les deux femmes travaillent à la cuisine de ce restaurant. Peu à peu se dévoile un passé très proche de doutes, de tromperies, d'égarements passagers qui vont faire passer le propos de la comédie légère au drame surprenant.

Une autre course-poursuite presque policière voit alors le jour, déclenchée par l'attitude soudain étrange de l'un des deux jeunes hommes, Romeo. Un peu à la manière d'un personnage romantique, celui-ci est tombé tout à coup dans une sorte de morosité, une maladie de l'âme, une humeur instable qui lui fait tenir des propos que personne ne comprend vraiment, mais qui finissent par semer des soupçons tout autour.

« On ne sait comment » s'intitule la pièce de Pirandello, et c'est bien là tout le nœud central de son questionnement repris ici : un questionnement philosophique qui s'interroge sur la responsabilité des certains actes qui semblent plus causés par les sens et le corps que par l'esprit. Ces égarements soudains, qui emportent tout en un instant, et qui s'oublient quasiment sitôt après l'acte fait... comme ces attirances irrépressibles entre deux êtres qui emportent tout en un instant. Doit-on en être responsables ?

Le réalisme à toutes épreuves du décor, du jeu, des accessoires, des fourneaux aux plats en inox, de l'évier en état de fonctionner aux légumes frais qui sentent bon la méditerranée, jusqu'aux plats que l'on mitonne et que l'on dresse dans cette cuisine où tous s'affairent, ce réalisme forme un contraste fort avec l'introspection refoulée des personnages et le drame qui s'annonce comme une vague prête à dévaster l'ordre en place. Un mélange qui est, pour rester dans la même imagerie, parfois plaisant comme sucré-salé, parfois déroutant comme un met astringent.

Bruno Fougniès

 

La Fuite

D'après « On ne sait comment » de Luigi Pirandello
Texte Ciro Cesarano et Fabio Gorgolini
Mise en scène Fabio Gorgolini
Compagnie Teatro Picaro (Ile-de-France)

Avec Ciro Cesarano (Nicola, patron du restaurant), Fabio Gorgolini (Romeo), Laetitia Poulalion (Ginevra, cuisinière), Boris Ravaine (Giorgio) et en alternance Audrey Saad ou Amélie Manet (Beatrice, cuisinière).

Assistant à la mise en scène Ciro Cesarano
Décor Claude Pierson
Création lumières Orazio Trotta
Création costumes Pauline Zurini
Musique Claudio Del Vecchio

 

Mis en ligne le 10 décembre 2020


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES