CONSULTATIONS POÉTIQUES

 

Théâtre de la Ville

Réservation sur le site internet de la consultation par téléphone

Jusqu’au 30 mai 2020, 10h30-19h00

 

Le Prsbytère loupe 

 

Au centre commercial Italie II, des blouses blanches assises autour d’une table prescrivaient des consultations poétiques aux passants assis, les yeux mi-clos, amusés, timides, rieurs, étonnés… Pas de distanciation sociale, de la pudeur, tout au plus. Le Théâtre de la Ville en travaux avait investi le 13ème Art, nouvelle grande salle, situé Place d’Italie pour six rendez-vous tout au long de la saison. Cette expérience collective s’est arrêtée pour laisser place au dialogue, à distance, par téléphone.

Sous confinement, le bouche à oreille a fait circuler ces consultations poétiques prises d’assaut. Une inscription sur le site internet, un rendez-vous pris bien en avance, un rappel, l’attente du coup de fil… Un consultant appelle, pose des questions sur notre situation, nos ressentis, nos envies, nos manques. Une lecture advient. Certains comédiens incarnent la blouse blanche, tentent de saisir au plus près nos impressions avec une chaleureuse générosité. La timidité, la pudeur s’estompent, un dialogue émerge naturellement. L’envie d’en connaître davantage sur la situation de l’autre, où il est, ce qu’il fait est écarté avec délicatesse par le consultant. Il est en jeu, un exercice d’improvisation dont la seule béquille est le recueil de textes écrits par d’autres – Lagarce, Chedid, Apollinaire, Desbordes-Valmore... D’autres se présentent sans jeu, répondent à nos questions, évoquent leurs incertitudes et craintes. Pourquoi avez-vous choisi ce texte ? Parce qu’il me rassure, me donne du courage malgré ces contradictions.

Ces actes artistiques sont sur le fil. Tour à tour, personnages ou simples lecteurs, initiateurs et récepteurs, enjoués ou pudiques, les couleurs des consultations et des « poissons pilotes » (Théâtre de la Colline) changent de teinte. Nous sommes captés par le moment, sans peur des silences parfois oisifs, souvent épais et émus. Les mots murmurés par l’autre sont un placebo efficace pour lutter contre le manque théâtral.

Alexandra Diaz

 

Les consultations poétiques par téléphone

Avec les comédiens de la troupe du Théâtre de la Ville : Marie-France Alvarez, Céline Carrere, Charles-Roger Bour, Lucie Gallo, Gaëlle Guillou, Sarah Karbasnikoff, Eléonore Lenne, Gérald Maillet, Walter N'guyen, Grace Seri, Jackee Toto, Pascal Vuillemot.

Rejoints par Sara Belviso, Julie Bordas, Maxime Bouteraon, Antonin Chalon, Sophy-Clair David, Anne Duverneuil, Marie Escriva, Hugo Jasienski, Isabelle Jeanbrau, Paul Nouhailler, Mathias Zakhar, Karine Huguenin, James Borniche, Mathilde Charbonneaux, Charly Fournier, Marie Lauricella, Eirini Patoura, Adrien Capitaine, Johanna White, Anne Rodier, Anne Rotger, Anne-Charlotte Dupuis, Yilin Yang, Mahmoud Elhaddad, José Messongo, Fama Ly, Emil Abossolo, Astrid Mamina, Ludovic Parfait Goma, Maurizio Lombardi, Giulia Bianchi Weber, Francesco Gori, Carolina Pezzini, Maddalena Amorini, Claudia Marino, Mattia Braghero

Également jusqu’au 30 mai les consultations scientifiques par téléphone, 15h et les consultations poétiques en langues étrangères, 17h et 18h

 

Mis en ligne le 10 mai 2020


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIER ARTICLE

s