PHÈDRE, LES SOLILOQUES

 

Théatre des 3 Raisins
15 rue Thiers
Avignon
tel 04 65 87 07 69

28,  29,30, 31 Octobre à 16 h

 

Phèdre, les soliloques loupe 

 

Phèdre, les soliloques.
Une performance d'actrice

 

On a une Phèdre seule en scène, seule dans sa vie, en lutte avec sa passion, dévorée totalement.

Elle avance guidée par son désir et c'est son cœur qui lui tient lieu de raison.

C'est une femme prisonnière de sa passion, guidée par sa conviction, qui n'entend plus rien.

Elle est prisonnière d'un marécage dans lequel elle s'enfonce et se dilue.

On entre dans l'univers mental de Phèdre, au plus près de sa passion, au plus près de sa folie.

Phèdre c'est le personnage récurent de la tragédie grecque : la marâtre amoureuse du fils de son mari, Hippolyte, mais repoussée par lui car il veut vivre chaste, alors elle le précipitera dans la mort avant de se suicider avec l’épée de son beau-fils.

Nous sommes en présence d'une tragédie antique qui a plus de 2000 ans, mettant en scène les dieux de l'Olympe.

Dans cette version, le metteur en scène s'est appuyé exclusivement sur le jeu d'acteur et la force des mots, belle prouesse.

Durant une heure Phèdre va se battre.

Aucun artifice, ce sont les mots qui vont prendre toute la place.

Il faut du courage pour mettre en scène et jouer un tel spectacle car peu de choses pour se raccrocher aux branches, la comédienne est nue (enfin psychologiquement) comme la scène, elle existe par sa voix et son corps qui enveloppent les mots, belle prouesse.

Isabelle Krauss est une magnifique Phèdre, elle irradie la scène et nous tient en haleine, son jeu est sobre, sa voix puissante sous les lumières de Catherine Reveseau  … on est conquis.

Jean Michel Gautier

 

Phèdre, les soliloques

de Sénèque

mise en scene et interpretation Isabelle Krauss

lumière Catherine Reveseau

 

 

Mis en ligne le 30 octobre 2020


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES