LA FLÛTE ENCHANTÉE

 

Théâtre du verbe fou
rue des infirmières
Avignon

le 30 décembre 2020

captation privée

 

La Flûte enchantée loupe

 

 La Flûte enchantée... un pari réussi

 

La Flute enchantée de Mozart et une œuvre très complexe, avec beaucoup de personnages et des propos assez complexes à suivre, puisqu’il s’agit de combats entre monde naturel et surnaturel, d’opposition entre les extrêmes, le bien et le mal, la laideur et la beauté... on est dans l’univers des choses tranchées, les antagonismes, dans un univers où les enfants aiment aller car c’est un domaine qui les rassure d’une certaine manière car ils le comprennent bien. Cette adaptation envoûtante et fidèle de lopéra de Mozart, « La Flûte Enchantée », est un rare moment de théâtre musical avec une actrice et des marionnettes.

Cest aussi un conte féérique qui nous parle alors de tolérance, de respect des autres et de la recherche, de la connaissance. Cest une initiation à lopéra, un étrange moment dintelligence et de beauté dans lequel les enfants aiment se perdre.

Mais c’est aussi un opéra qui s’appuie sur la franc-maçonnerie, car le librettiste Emanuel Schikaneder comme Mozart en faisaient partie et voulaient y rendre un vibrant hommage.

On a donc en présence une multitude de personnages aussi colorés que divers : un oiseleur habillé et perroquet, prince et princesses, fées, un méchant noir et un serpent... etc.

Tout l’opéra est fait d’alternances orchestrales et chantées dans lesquelles on plonge à merveille... Mais c’est donc une prouesse que de s’attaquer à une telle œuvre tellement riche. Pourtant grâce à une vision synthétique et beaucoup d’imagination, le propos proposé est devenu   plus simple, plus préhensile.

Sophie seule en scène habillée en perroquet, est  Papagena, entourée de marionnettes et nous joue l’histoire de manière limpide.

Günther Leschnick le metteur en scène est un drama-thérapeute d’origine allemande formé à l’Université de Munich avec comme spécialité la danse-thérapie et le psychodrame. Très tôt il a suivi la voie du théâtre « expérimental » avec le Théâtre de Grotowski, la danse butô avec des danseurs japonais dont Shiro Daïmon puis le Travail sur le Clown existentiel. Cofondateur de l’École de Théâtre Corporel en 1985, il a créé en 1990 le Théâtre du Corbeau Blanc.

Sophie Millon est une comédienne qui a été formée au théâtre mais aussi à la danse et au chant pour ensuite aller vers le jeu du  clown, développant ainsi le théâtre corporel. Mais elle est aussi formée au chant lyrique ce qui la fait se diriger vers le théâtre musical et l’opéra.

Il est évident que cette collaboration les place tous deux dans une logique constructive face à cette œuvre de Mozart qu’ils ont considérablement simplifiée par un jeu inventif. Un réel travail d’adaptation qui donne tout son sens à cette œuvre.

Ils ont joué cet opéra dans bien des pays dans le monde avec bonheur depuis des années.

Jean Michel Gautier

 

La Flûte enchantée

de Mozart

adapté et interprété par Sophie Millon

mise en scène  par Günther Leschnik

 

Mis en ligne le 2 janvier 2021


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES