EXPOSITION ALAIN FERET À AVIGNON

 

Exposition Alain Feret

14 rue des Fourbisseurs
8400 – Avignon

en août et septembre de 19h à 12h et de 14h à 19 h   

 

Exposition Alain Feret loupe 

 

Une exposition d'Alain Feret c'est un bain de jouvence, une plongée dans un univers nouveau. Pourquoi me direz-vous ??? Parce que son œuvre est placée sous le signe de la jeunesse, c'est un homme qui n’a pas vieilli dans sa tête, c'est alerte, vif et plein d'humour.
Il maîtrise de nombreuses techniques et ne s'en prive pas. Sa collection de body painting qu'il exporte dans des œuvres d'art bien connues est décapante.

Que ce soit la Vénus de Botticelli, où une jeune fille au teint mat émerge de la coquille à la place de la blancheur nacrée du modèle de Botticelli, le décalage est de taille. Idem dans la reprise du tableau de Grant Wood Américan Gothic, portait de deux paysans rigides, il place la femme en modèle nu avec seulement des coulées de peinture sur le corps... Il poursuit avec une Frida Kahlo plus vraie que nature. Là c'est un modèle saisissant de ressemblance avec Fridha qui prend une pose que n'aurait pu prendre le peintre mexicain, rien de son univers, seulement un modèle aux traits du peintre dans une pose originale.

Ne passons pas sous silence un tableau de Léonard de Vinci, La Dame à l'hermine où l'hermine animal fragile et fluet, animal du folklore breton aussi  est remplacé par un gros chien donnant un tout autre sens au tableau mais sans s'en éloigner. Enfin évoquons la scène là encore de Léonard de Vinci, tableau énorme avec beaucoup de personnages, placé dans une sorte de hangar décoré par Apple, c'est irrésistible.

Ainsi Alain Feret manie humour et dérision au milieu d'une peinture d’exception.

On voit qu'il a bourlingué, qu'il est un touche-à-tout qui travaille avec une grande précision. 

On reconnaît son œuvre au travers de sa gestion des couleurs, des matériaux et bien sûr de la lumière. Voir son travail c'est accepter de plonger dans un univers original même si parfois il reprend des toiles du passé pour les réactualiser, il dépoussière et nous balance du vivant.

Bravo Alain !

Jean-Michel Gautier

 

                                                                                                                                                                                                                                

 

Mis en ligne le 11 septembre 2020


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES