LES AUDACIEUX : COLETTE / DEBUSSY

 

 

 

Les Audacieux loupe 

 

Le théâtre cet été à Avignon : quelques théâtres ouverts, quelques spectacles, quelques dates seulement.

 

Les Audacieux, au théâtre du Verbe Fou : de l'audace, à un triple titre :

Un spectacle sur Colette et Debussy, deux artistes qui ont bousculé les codes de la composition musicale et de l'écriture,
L'audace de la comédienne Mathilde Maumont et du pianiste Jean-Phlippe Guillo de jouer en ces temps difficiles,
L'audace du Verbe Fou, théâtre littéraire, d'avoir retenu neuf spectacles cette année.

Le spectacle s'ouvre par ces mots de Colette : « Je veux faire ce que je veux. Je veux être libre. » Colette, la subversive, affranchie des conventions, aussi bien dans sa vie privée que dans ses ouvrages. Mathilde Maumont lit six nouvelles brèves et concises, issues de deux recueils, La Femme cachée et Les Vrilles de la vigne. Des nouvelles au style épuré mais élevé, avec une attention à la justesse des mots, dont la comédienne fait une lecture sensible et touchante, juste et profonde.

Une lecture qui concorde en tous points avec l'interprétation au piano, en alternance, d'œuvres de Debussy (Clair de Lune, Pagodes, Ce qu'a vu le temps d'Ouest…) par l'excellent Jean-Philippe Guillo, passionné par le répertoire de la musique classique et lauréat de nombreux prix.

Ma nouvelle préférée, La Main : une jeune mariée regarde la main de son mari endormi dans le lit. Soudain la main prend une expression simiesque et crapuleuse. Une main crispée en forme de crabe. Une horreur ! Le mari continue à dormir pendant qu'elle ressent de terribles frissons. Le lendemain, elle baisera humblement la main monstrueuse de son mari qui lui tendra une tartine. Débutera sa vie de femme mariée, une vie de duplicité, de résignation, de diplomatie délicate !

Colette nourrissait une grande admiration pour Debussy, ce grand maître de la musique française, dont elle disait : « au piano, la musique semble intoxiquer Debussy qui trépide d'un délire intérieur. Dans les moments de fixité intense, ses prunelles croisent légèrement leur regard, à la manière des animaux chasseurs que leur propre guet hypnotise. »

Les Audacieux : un entrelacement de notes et de mots dans un salon de la Belle Époque : un très beau spectacle tout en élégance, distinction, douceur, sensibilité !

C'était initialement prévu au Verbe Fou à Avignon du 3 au 26 juillet à 10h15.

Ce fut joué du 15 au 19 juillet à 10h15.

Nous retrouverons au Verbe Fou Mathilde Maumont et Jean-Philippe Guillo pour notre plus grand bonheur en 2021.

Tournée en cours.

Fabrice Glockner

 

 

 

 

Mis en ligne le 22 août 2020


Merci de cliquer sur J’aime

DERNIERS ARTICLES