TU ME SUIS ?

La Maison des Métallos
94 Rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
01 47 00 25 20

Du 12 au 17 décembre 2017

 

Tu me suis ? loupe 

Muriel Henry clown, metteur en scène, cofondatrice du Collectif 4ème Souffle sera sur scène à La Maison des Métallos à Paris du 12 au 17 décembre 2017 avec "Tu me suis ?"

Lors de notre rencontre à la douzième édition du Festival Jazz'Orne Danse, j'ai eu le plaisir de m'entretenir avec elle, elle a accepté de m'en dire plus sur ce collectif et sur le spectacle qu'elle présente.

"Tu me suis" est le troisième spectacle du Collectif 4ème Souffle, c'est un collectif pluridisciplinaire. Sur le plateau il y a un danseur hip hop Patrick Pirès, P.Lock est une référence dans le monde du hip hop où il y a plusieurs disciplines, il est triple champion du monde de la sienne le Lockin', tous deux sont accompagnés par un excellent batteur Jérémie Prodhomme.

Comment ce collectif est-il né ?

P.Lock et moi, nous nous sommes rencontrés il y a quinzaine d'années dans la compagnie de danse Montalvo-Hervieu qui tourne beaucoup et qui emploie des artistes venus de tous horizons.  J'avais approché le hip hop parce que c'est dans la culture urbaine aujourd'hui mais ce n'était pas les arts que j'avais le plus côtoyé.

Suite à notre rencontre chez Montalvo-hervieu, nous sommes tombés admiratifs l'un de l'autre, il y a une parenté dans l'énergie du clown comme dans celle du danseur et puis il y a ce point commun entre le hip hop et le clown quelque soit la technique que l'on pratique, il y a une grande part d'improvisation et une réactivité avec la salle. Et dans le Lockin', il y a une dimension très humoristique, de l'autodérision, de l'humour, de la tendresse, c'est une discipline du hip hop qui est moins  masculine que le Break. Cela faisait beaucoup de points communs et il y a dix ans à peu près, nous avons monté ce collectif.

Voilà, c'est une collaboration. C'est une façon de travailler assez particulière, on travaille en collectif, on amène tous notre matière, on fait des improvisations, il n'y a pas vraiment une personne qui dirige, on travaille, on crée, on improvise avec une thématique qu'on choisit à chaque fois. On aime bien monter des spectacles qui ne soient pas narratifs, qu'il n'y ait pas une dramaturgie chronologique dedans mais qui soient toujours un peu comme des rêves.

Depuis dix ans, le collectif tourne un peu partout ?

Nous avons monté une première pièce éponyme qui s'appelait 4ème Souffle, nous ne pensions pas en monter d'autres mais nous avons été assez vite repérés et nous avons fait de nombreux festivals, nous avons fait de jolies tournées. Le spectacle précédent a été joué une centaine de fois en France, à l'étranger, là où le vent nous mène, quand le vent souffle bien, on va jouer loin. Nous avons joué en Allemagne, en Suède, en Angleterre.

Nous allons nous produire à  La Maison des Métallos à Paris pendant une semaine du 12 au 17 décembre dans le cadre du Festival Kalypso. Et cela va faire du bien de se poser une semaine. Nos créations reçoivent le soutien depuis le début de Mourad Merzouki ( directeur du centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne) qui organise les festivals Karavel, Kalypso ....

Nous sommes basés dans le 93, dans le 9/3 comme on le dit dans le spectacle, nous avons du mal à ne pas parler de notre département, d'autant plus qu'on fait du hip hop. Nous faisons toujours un petit clin d’œil à notre département d'origine et de cœur, à nos origines dans le désert de la Seine Saint Denis en faisant une petite blague dans chaque spectacle, il est important d'en parler en montrant des gens qui font des choses chouettes.

Une semaine pour découvrir ce spectacle qui raconte quoi ?

Dans ce spectacle là qui s'appelle "Tu me suis ?" c'est l'histoire d'une rencontre qui se multiplie à l'infini entre cet homme et cette femme qui n'arrêtent pas de se croiser. Elle, n'arrêtant pas de parler, assez maladroite  avec son corps et lui, dans le mouvement, pas du tout avec la parole, en tout cas il ne me parle pas du tout avec des mots pendant tout le spectacle. Mon personnage le poursuit, danse avec lui autant que faire se peut, lui parle, essaie d'entrer en contact avec lui. C'est un peu cette rencontre là qui se démultiplie, parfois de façon un peu fantasmée, à d'autres moments de façon plus réaliste, tantôt elle s'adresse au danseur en étant admirative de son parcours, tantôt elle le croise simplement, c'est une vision onirique romantique.

Il y a beaucoup de moments de poésie dans le spectacle, des moments plus doux, des moments où l'on se pose des questions sur le sens de la vie, c'est un spectacle sur la rencontre et le partage mais c'est aussi un spectacle sur le rythme dans lequel on vit actuellement, on parle des réseaux sociaux. La thématique première c'est la rencontre, la rencontre amoureuse, la rencontre amicale, comment on se rencontre quand on ne parle pas la même langue et qu'on n'a pas les mêmes codes, comment on arrive à communiquer et en sous couche la thématique du rythme de la vie dans lequel on se noie souvent.

Maryline Bart

 

Tu me suis ?

Clown Muriel Henry

Danseur Patrick Pirès alias P.Lock

Batteur Jérémie Prod'homme

 

Mis en ligne le 25 novembre 2017