EN APESANTEUR

Théâtre Montmartre Galabru
4, rue de l’Armée d’Orient
75018 Paris
Réservations : 0142231585

Jusqu’au 31 décembre 2017
Le vendredi à 20h00

 

En apesanteur loupe 

Rester coincé dans un ascenseur pendant plusieurs heures, c’est horriblement long.

En faire le sujet d’une pièce déjantée, c’est tout le talent des co-auteurs Thibaut Marchand et Leah Marciano ainsi que des comédiens, dont Thibaut Marchand himself, qui donnent vie à cette comédie, Apesanteur, à l’affiche du théâtre Montmartre Galabru et mise en scène par Leah Marciano.

Nous sommes le soir de la Saint Sylvestre et Benjamin et Zoé s’engouffrent en même temps dans l’ascenseur qui doit les conduire à leurs destinations respectives.

Lui, dans son appartement au 5ème étage où il compte se changer avant de ressortir pour faire la fête, elle chez une amie au 7ème étage où elle a prévu de réveillonner.

Lui, allure de jeune cadre dynamique – il est en fait avocat – dans son costume strict bien coupé, elle, déjà sur son 31, c’est de circonstance, pimpante et ravissante dans sa petite robe noire, avec son manteau rouge, son sac rouge et ses chaussures rouges à paillettes.

Mais une panne d’ascenseur va bouleverser leurs projets, et le dépanneur ayant fort à faire en cette soirée de l’année particulièrement chargée, il ne leur reste plus qu’à prendre leur mal en patience.

Et à faire connaissance, chacun se dévoilant peu à peu, ce qui donne lieu à des répliques hilarantes, des situations cocasses, des quiproquos amusants mais, aussi, des prises de bec et des affrontements épiques qui déclenchent les rires.

Zoé a beau avoir subi des déboires sentimentaux, elle n’en reste pas moins une éternelle romantique qui attend le Prince Charmant et, passé le premier moment de méfiance face à un « inconnu », elle se lance dans un numéro de séduction qui ne laisserait indifférent aucun mâle normalement constitué.

Sauf qu’elle a en face d’elle un célibataire endurci qui n’a pas l’intention de se laisser prendre au piège.  

Benjamin résistera-t-il longtemps à son charme ?

L’irruption d’un troisième larron – François, un voisin qui dégringole dans l’ascenseur pour leur venir (sans succès !) en aide – va-t-elle interrompre ou renforcer cette « intimité » forcée ?

Seront-ils encore bloqués dans cette cabine d’ascenseur au moment du passage à la nouvelle année lorsque, partout, sonneront les douze coups de minuit ?

Vous le saurez en allant voir cette comédie où l’on s’invective, où l’on crie, où l’on pleure, où l’on pique des crises de jalousie, où l’on joue à la bouteille tournante avec une bouteille de vodka que l’on siffle ensuite, mais pour un motif peu commun que je vous laisserai découvrir.

Dans ce huis-clos à la fois burlesque et romantique qui, sous des dehors comiques, dépeint avec une grande justesse psychologique les rapports hommes/femmes, les comédiens s’en donnent à cœur joie pour notre plus grand plaisir.

Floriane Chappe est parfaite dans son rôle de jeune femme un brin névrosée, sexy et belle à damner un saint.

Arnaud Laurent campe à merveille cet avocat guindé enfermé dans sa carapace, et Thibaut Marchand joue le benêt de service qui vient ajouter malgré lui du piment à une situation déjà suffisamment loufoque.

Tous sont drôles à souhait et nous offrent une heure de divertissement fort agréable.

Elishéva Zonabend

 

En apesanteur

De Thibaut Marchand et Leah Marciano
Mise en scène : Leah Marciano

Avec : Arnaud Laurent, Floriane Chappe, Thibaut Marchand et la participation vocale exceptionnelle de Patrick Poivey (voix française de Bruce Willis) dans le rôle de Bernard, le réparateur

 

Mis en ligne le 20 novembre 2017