SEUL(S) EN SCÈNE

12 millimètres – Julien Boisselier

12 millimètres – Julien Boisselier

 

Burn-out en cuisine. Jean-Jacques Detoque est un grand chef cuisinier qui a suivi la voie toute tracée par son père. Il est devenu la star des programmes culinaires télévisés et fête ses 25 ans de carrière dans son émission « Bonjour la France ». À quelques minutes du grand jubilé, Jean-Jacques est nerveux : autoritaire avec ses collaborateurs et caustique dans ses jeux de mots, Julien Boisselier se glisse parfaitement dans la peau de ce personnage.

 

Théâtre de l’Œuvre

Le Génie du vin

Le Génie du vin

 

Seule en scène, tout de rouge vêtue, Sylvie Malys nous embarque dans un périple autour du vin. Nul besoin d'autre chose que d'un génie (choisi dans la salle), de l'intimité d'une cave et du talent de la comédienne pour faire de ce Wine Woman Show un spectacle inattendu, drôle et plein d'énergie.

 

Les Feux de la Rampe

La Leçon de Monsieur Miller

La Leçon de Monsieur Miller

 

De la salle de la classe à la salle de spectacle, quelles différences ? Professeur d’anglais et humoriste, Monsieur Miller a toutes les qualités pour ces deux métiers :  du dynamisme, de la répartie et bien sûr des histoires à raconter. Que les traumatisés des verbes irréguliers se rassurent, il ne s’agit pas d’une leçon d’anglais et même quand il nous fait réviser, cela ne ressemble en rien à nos années-collège.

 

Théâtre Darius Milhaud

L’Ombre de Stella

L’Ombre de Stella

 

La dernière création de Pierre Barillet,l nous fait vivre ici le point de vue de Mylène Janvier, tour à tour assistante, consœur, collègue, admiratrice, amie, amante, rivale, servante, faire-valoir et souffre-douleur de Stella Marco, immense comédienne vieillissante dont elle doit rédiger les mémoires de manière informelle.

 

Théâtre du Rond-Point

Jeanne et Marguerite

Jeanne et Marguerite

 

Jeanne et Marguerite, deux cœurs qui battent la chamade, deux amoureuses qui attendent, deux femmes qui souffrent… Seule nuance : un siècle les sépare !

 

Studio Hébertot

French Touch

French Touch

 

L’histoire commence comme une pure comédie, par un grain de sable qui vient perturber l’ennui de la machine. Une comédie de campagne – dans tous les sens du terme – campagne du terroir et campagne politique. (Actualité brûlante, n’est-ce pas ?)

 

Théâtre de la Vieille Grille

Le Rêve d’un homme ridicule

Le Rêve d’un homme ridicule

 

Fiodor Dostoïevski, lorsqu’il publie cette nouvelle en 1877 dans son “Journal d’un écrivain”, tient à préciser qu’il s’agit d’un “Récit fantastique”… Un homme se proclame ridicule. Affirme qu’il l’a toujours été, qu’il est reconnu de tous, et se reconnait comme tel, définitivement. Le découragement le gagne, ainsi que l’idée de mettre fin à ses jours. Alors qu’il envisage de passer à l’acte, une pauvre petite fille en détresse lui demande de l’aide dans la rue. Il la repousse.

 

Théâtre de Poche Montparnasse

Carte Blanche – Blanche Raynal

Carte Blanche – Blanche Raynal

 

 L'esprit et la bonne humeur sont à l'affiche du Théâtre du Marais dans le 3ème arrondissement, c'est à un seule-en-scène que nous convie Blanche Raynal dans Carte Blanche, spectacle écrit par elle- même et mis en scène par Michèle André.

 

Théâtre du Marais

Miroir d’elles

Miroir d’elles

 

Seule en scène, en petite robe noire, elle est rousse et bouclée, armée d’une psyché et d’un portemanteau sur lequel sont accrochés huit écharpes et foulards, et une bague en forme de fleur.

Cette femme, comme toute femme, s’avère multiple et décidée à assumer pleinement ses reflets dans le miroir...

 

Guichet Montparnasse

Vamp In The Kitchen

Vamp In The Kitchen

 

Les Vamps reviennent ! Revoilà donc Lucienne, fidèle à elle-même, vive et bien trempée, ronchonne, menue mais coriace, avec sa robe verte à motifs, ses mi-bas voyants, ses grosses lunettes et son foulard noué sous le menton. Quant à  Solange, sa nièce, elles est docile, grande et ronde, chaussettes et chemise blanches, serre-tête, jupe cloche et gilet bleu-marine...

 

Casino de Paris

Une saison en enfer

Une saison en enfer

 

Voilà une version profonde et troublante de l’une des œuvres phare de Rimbaud. Un texte qui fait partie du rappel magnifique de nos souvenirs de jeunesse pour ceux du moins qui ont comblé quelques nuits d'insomnie adolescentes par la lecture de cette prose où les ténèbres du monde combattent les lumières de l'imagination.

 

Lucernaire

L'Histoire d'une femme

L'Histoire d'une femme

 

 “L’histoire d’une femme” nous parle. D’une femme qui tombe dans la rue à cause d’une main qu’un cycliste lui met aux fesses pour rire. D’une femme qui ne se relève pas. D’une femme qui ne comprend pas, submergée par les incohérences des rapports, des échanges, du dialogue de sourds avec tous les hommes de son entourage.

 

Poche Montparnasse

Moi et François Mitterrand

Moi et François Mitterrand

 

 Avez-vous déjà eu un ami imaginaire ? De ceux à qui l’on parle, à qui l’on confie ses secrets, dont on interprète le silence comme une réponse, avec qui on partage une relation unique et des sentiments d’amitié profonds ? Généralement, on s’en détourne une fois l’enfance passée. C’est même là précisément le signe que l’enfance est passée...

 

La Pépinière Opéra

La Leçon de photographie

La Leçon de photographie

 

Pierre-Anthony Allard est un artiste, un esthète, et un autodidacte qui s’assume, car il a bien fait ses preuves, il a travaillé, il a voyagé, il a vu, il a appris (et même écrit un livre “Mes années Harcourt”). Il regarde toujours le monde intensément, le photographie avec intelligence et passion.

 

Théâtre Saint-Goerges

Entretiens d’embauche et autres demandes excessives

Entretiens d’embauche et autres demandes excessives

 

Plus prosaïque que romanesque, le sujet de la pièce néanmoins interpelle. En effet, difficile de ne pas se projeter dans ce fameux entretien d’embauche qui, au fil de la crise de l’emploi, est devenu un véritable exercice de combattant. Pour s’y préparer, l’héroïne de la pièce nous emmène sur son chemin de vie, celui d’une femme assez fragile et authentique à la recherche des codes de la réussite.

 

Théâtre Dezajet

Tie Break

Tie Break

 

 Après « Les élans ne sont pas toujours des animaux faciles » c’est le retour de Frédéric Rose, en solo cette fois. La mise en scène est à nouveau assurée par Laurent Serrano. L’idée, originale, est simple : un joueur de tennis désespère de voir son partenaire renvoyer la balle. C’est le prétexte à des dérives, digressions, monologues… et parfois carrément petites scènes tirant vers le fantastique.

 

Manufacture des Abbesses

Irma rit rose

Irma rit rose

 

 En 2013-2014, Irma présentait « C’est provisoire », déjà mis en scène par Jean-Claude Cotillard. Elle a eu l’idée (et l’envie) de faire revenir certains personnages et d’en créer de nouveau, comme le jeune slameur Mamadou. Irma Rose a du métier : sur une scène on ne peut plus dépouillée, juste occupée par deux éléments en bois blanc, elle entre. Eclairages minimalistes…autant dire que tout repose, pendant une heure dix, sur ses épaules...

 

À La Folie Théâtre

Sandrine Sarroche : La Loi du talon

Sandrine Sarroche : La Loi du talon

 

Elles sont légion, les comédiennes qui pratiquent le one-woman show. Parmi elles, Sandrine Sarroche qui a déjà, à son actif, plusieurs spectacles. Elle est, comme souvent, co-auteur de ses textes. Et se partage entre stand-up et sketches où brillent ses qualités de comédienne. En plus elle chante et danse ce qui n’est pas à dédaigner. 

 

Petit Palais des Glaces

Mélanie Rodriguez : ça pique un peu

Mélanie Rodriguez : ça pique un peu

 

Côté humour noir, nous avons eu Pierre Doris (pour les moins jeunes) Michel Muller… ou encore Patrick Timsit et Gaspard Proust. Mélanie Rodriguez se situe dans cette lignée qui cultive le sourire angélique en disant des horreurs. Autant dire que ça dépote. Qu’il s’agisse de raconter des expériences médicales auxquelles elle a participé, d’évoquer le mariage et les bébés… ou les maisons de retraite, l’humour est trash. Très.

 

Théâtre Apollo

D’autres vies que la mienne

D’autres vies que la mienne

 

D’autres vies que la mienne, c’est le titre du roman d’Emmanuel Carrère (2009) qui évoque plusieurs instants de vies marqués par la souffrance, la pauvreté et la mort. Dans l’adaptation de Tatiana Werner, David Nathanson est le conteur de ces histoires tragiques et dramatiques...

 

Théâtre de la Reine Blanche

Le Rêve d’un homme ridicule

Le Rêve d’un homme ridicule

 

C’est d’une nouvelle assez courte de Fiodor Dostoïevski que Jean-Paul Sermadiras à tiré le texte de ce spectacle. Un nouvelle assez unique pour cet auteur, dans sa forme, car il s’agit d’un récit fantastique comme l’indique le sous-titre. L’histoire commence pourtant dans un réalisme fort quoique teinté de bizarrerie, un peu dans l’esprit d’un autre grand auteur russe : Gogol. Le narrateur est en effet assez particulier puisqu’il se qualifie lui-même de ridicule.

 

Théâtre de Poche Montparnasse

Fabrice Luchini et moi

Fabrice Luchini et moi

 

Une nuit, alors qu’il était encore élève chez Jean-Laurent Cochet, Olivier Sauton croise par hasard son idole, Fabrice Luchini. Porté par la fougue de sa jeunesse, il aborde l’artiste et lui demande de lui dire une fable de la Fontaine. Avec la passion et le style qui le caractérise, l’icône s’exécute !

 

Théâtre La Bruyère

Figaro, j’aurais mieux fait de rester coiffeur

Figaro, j’aurais mieux fait de rester coiffeur

 

Une troupe d’illuminés de théâtre quelque part sur les flancs des Pyrénées. Leur guide et metteur en scène d’origine espagnol est une figure, sorte de guru plein de foi, de croyance dans la vertu et les bienfaits du théâtre. Dans sa maison posée en plein champs, entouré de sa troupe de comédiens fidèles, il va monter la pièce de Beaumarchais. Mais le rôle titre sera tenu par un jeune garçon coiffeur ignorant du métier.

 

Le Lucernaire

Le Salon fantastique

Le Salon fantastique

 

Le mentaliste Burt Wayne nous accueille, sympathique, souriant, le regard pénétrant et scrutateur derrière ses lunettes, surprenant tout de même avec son look veste noire d’homme d’affaires, chemise blanche, cravate à carreaux et  pantalon couleur framboise. D’emblée, il nous met en confiance

 

Hôtel intercontinental

Les Aventures de Super Showman, enfin-sur-terre

Les Aventures de Super Showman, enfin-sur-terre

 

Milan Emmanuel, formé au break dance, a d’abord créé des spectacles de rue. Le voici maintenant sur scène dans un spectacle hybride qui mêle figures de break dance, art du clown, conte, science-fiction et théâtre.

Indéniablement, cet artiste possède du potentiel, une grande inventivité et une technique très maîtrisée. Son expérience de la rue lui confère une grande aptitude au contact avec le public.

 

Théâtre 12

Une heure avec Montaigne – Candide de Voltaire

Une heure avec Montaigne – Candide de Voltaire

 

Nous voilà deux soirs de suite à l'Essaïon pour assister à deux seule-en-scène d’une même comédienne, spectacles qui se suivent, certes, mais ne se ressemblent pas, se complétant habilement.

Tout d'abord Une heure avec Montaigne puis Candide de Voltaire.

 

Théâtre Essaïon

Pyrénées ou le Voyage de l'été 1843

Pyrénées ou le Voyage de l'été 1843

 

Ce fut l’un des beaux succès de la saison dernière au Lucernaire : voici l’heureuse reprise de l’adaptation des carnets de voyage de Victor Hugo rédigés pendant l’été 1843, alors qu’il part prendre dans les Pyrénées les eaux pour soigner ses rhumatismes. L’écrivain est déjà grand mais pas encore immense et l’homme est au milieu de sa vie, encore pour quelques semaines dans l’insouciance précédant la mort de sa Léopoldine chérie, le 4 septembre de la même année.

 

Théâtre le Lucarnaire

La Femme Tiroir

La Femme Tiroir

 

Le titre, qui évoque immanquablement le tableau de Dali, « La Femme commode » va ouvrir ainsi comme des tiroirs dévoilant peu à peu leur contenu, quatre périodes de la vie d’une femme qu’on devine très jeune.

Chacune représente une saison, automne, hiver, printemps, été. Quatre moments clés, ceux après lesquels on n’est plus vraiment la même.

 

Espace Gaële M

Histoires de fous

Histoires de fous

 

Un "Buster Keaton" parlant.

Buster Keaton parle, je l'ai rencontré ! Son nom en 2016, Patrick Fouque. Il présente seul en scène un spectacle riche de rires qui portent en eux une grande tendresse et une émotion forte.

 

Petit Théâtre du Bonheur

Laura Laune – Le diable est une gentille petite fille

Laura Laune – Le diable est une gentille petite fille

 

Elle arrive, l’air bien sage sous sa chevelure blonde. Mais dès les premières paroles, on comprend tout de suite que sous ce physique d’ange se cache un démon qui ne recule devant aucune provocation.

Comme Constance, elle joue avec adresse de cette opposition entre son apparence et les horreurs qu’elle débite. Ce n’est pas pour rien qu’elle travaille avec Jérôme Ferrari, leurs deux univers sont très proches.

 

Apollo Théâtre

Légitimus Incognitus

Légitimus Incognitus

 

Non, il n’a pas changé, ce célèbre Inconnu, depuis l’époque du théâtre de Bouvard, il est toujours aussi naturel, cool, classe, attentif à son entourage, professionnel. Expressions, mimiques, accents, gestuelle corporelle, il maîtrise. Toujours un vrai plaisir de le voir sur scène, comme à l’écran, ce redoutable comédien à l’humour intelligent, même sans ses deux incontournables comparses, à qui il ne manque pas de faire des clins d’œil, quand même, tout au long de son One man show.

 

Le Grand Point Virgule

Hors Cadre – Guillaume Bats

Hors Cadre – Guillaume Bats

 

Dans le genre qui semble actuellement à la mode des one handicapé show, il faut reconnaître que Guillaume Bats est très fort. Recordman de France de fractures à la naissance – pas moins de vingtsept tout de même, excusez du peu – il peut difficilement éviter de faire de sa « différence » le sujet principal de son humour marqué au coin de l’autodérision la plus grinçante...

 

Théâtre Trévise

Moi, Marie, Marquise de Sévigné

Moi, Marie, Marquise de Sévigné

 

Après Sarah Bernhardt, George Sand ou encore Colette, Véronique Fourcaud se glisse cette fois toujours avec la même aisance stupéfiante, dans la peau de la célèbre Marquise, dans ce bel écrin qu’est le Théâtre Maxim’s

 

Théâtre Maxim’s

Venise n’est pas en Italie

Venise n’est pas en Italie

 

« Venise n’est pas en Italie » fut d’abord un roman de Ivan Calbérac, auteur également de « L’Étudiante et Monsieur Henri. » Une sorte de roman initiatique qui nous raconte le (pas toujours) vert paradis des amours adolescentes.

Cette adaptation théâtrale est un véritable bijou, un moment privilégié qui voit la parfaite osmose entre un texte et un comédien.

 

 

Théâtre des Béliers Parisiens

Franck Ferrand – Histoires

Franck Ferrand – Histoires

 

Franck Ferrand que je connais par le biais de son excellente émission quotidienne sur Europe 1 « Au cœur de l’histoire » est avant tout un conteur d’histoires basées sur l’histoire avec un grand H. C’est aussi une sorte d’enquêteur qui décortique bien volontiers les affirmations historiques en trouvant à la façon d’un Columbo bien plus soigné sur lui que le véritable, la faille qui démonte naturellement les vérités établies.

 

Théâtre Antoine

Vladimir Jankélévitch – La vie est une géniale improvisation

Vladimir Jankélévitch – La vie est une géniale improvisation

 

Ce n’est pas à proprement parler un spectacle théâtral mais plutôt un souffle philosophiquement enchanteur, une plongée riche dans l’intimité de Vladimir Jankélévitch, grand penseur qui a entretenu durant presque soixante ans une correspondance épistolaire avec Louis Beauduc, son camarade de chambre lorsqu’ils étaient élèves à Normal Sup. Ils ont 20 ans en 1923 et ne cesseront de s’écrire durant toute leur existence.

 

Théâtre du Lucernaire

Carolina dans Naissance d’une Étoile

Carolina dans Naissance d’une Étoile

 

Carolina, grande blonde à frange rouge, Voyage, voyage… elle va et vient… de partout. Avec son accent hispano-méditerranéen plus le caractère qui va avec, elle balance de Madrid à Buenos Aires, mélange faux airs de Dalida et Luis Mariano. 

Cet être hybride semble tout droit sorti d’un film d’Almodovar avec la ferme intention de trouver sa place dans Cabaret entre Liza Minnelli et Joël Grey.

 

Théâtre Trévise

Comic-Hall – Christelle Chollet

Alex Vizorek est une œuvre d’art

 

Quel plaisir d’assister à un one man show intelligent, avec un artiste qui ne se contente pas de tenter de nous faire rire en racontant sa vie, le plus souvent d’ailleurs hautement inintéressante.

Pas de ça avec ce jeune humoriste belge qui en quelques années a réussi à se faire une place dans le club des grands humoristes style Le professeur Rollin.

 

Théâtre de la Pépinière

Comic-Hall – Christelle Chollet

Comic-Hall – Christelle Chollet

 

Elle arrive, presque Dietrichienne en smoking moderne, version féminine, il va de soi ! Et c’est une boule d’énergie pure qui déferle sur une salle qu’elle tient d’une main de fer dans un gant de velours. Avec son humour efficace, car pertinent, elle aborde les ados, leur langage, et passage obligé, le rap…

 

Théâtre du Palais Royal

Stabat Mater Furiosa

Stabat Mater Furiosa

 

Avec quoi faire du théâtre ? Avec presque rien sinon du rare, du précieux, du vital. Stabat Mater Furiosa est de cette veine-là. Une comédienne, un texte et surtout l’envie incendiaire de dire...

 

Théâtre de l’Opprimé

Élodie Poux – Le syndrome du Playmobil

Élodie Poux – Le syndrome du Playmobil

 

Douze ans passés à travailler dans les écoles maternelles, ça laisse des traces ! Cette expérience a donné du fil à retordre mais surtout du grain à moudre à élodie Poux qui adore raconter à quel point elle déteste les enfants… Les enfants, ces petits être capables de se transformer en une meute de zombies pour réclamer des trottinettes...

 

Les Feux de la Rampe

Jules Renard. L’homme qui voulait être un arbre

Jules Renard. L’homme qui voulait être un arbre

 

C’est la rencontre entre une très grande comédienne, Catherine Sauval, et un auteur dont la postérité n’a le plus souvent retenu qu’un livre, qui n’est d’ailleurs plus guère lu aujourd’hui mais dont le titre est devenu une formule moqueuse répétée à l’envi à tous les rouquins, « Poil de Carotte ».

 

Théâtre Poche Montparnasse

Michael Kohlhaas, l’homme révolté

Michael Kohlhaas, l’homme révolté

 

Un homme sort du public et avance lentement sur scène, il est habillé sobrement, normalement, il n’y a pas de décors et il n’a aucun accessoire… mis à part son talent fou de narrateur hors pair.

 

Théâtre la Colline

Seuls

Seuls

 

En ouverture de la saison 2016-2017 du Théâtre national de La Colline dont il est directeur depuis avril dernier, Wajdi Mouawad, auteur metteur en scène comédien libano-québécois familier du Festival d’Avignon, présente Seuls, un spectacle de deux heures qu’il a écrit, mis en scène et interprète.

 

Théâtre la Colline

La vie est belle – Gil Alma

La vie est belle – Gil Alma

 

Ah ! le voilà donc enfin hors écran, notre Cher Voisin préféré, en chair et en os : il est fort beau gosse et sympathique, en vrai aussi, tout comme nous l'avions imaginé. Il nous met direct à l’aise… au bout de sept minutes à débattre librement de la débilité chez les uns et chez les autres, nous avons l'impression de faire partie du cercle de ses amis proches.

 

Théâtre Apollo

Un pedigree

Un pedigree

 

Sur la scène du théâtre Antoine, c’est un Édouard Baer tout en pudeur qui prête sa voix au texte de Patrick Modiano, Un pedigree. Clé de voûte de son œuvre littéraire, l’auteur y évoque ses parents, son enfance et sa jeunesse vécues « en transparence », comme s’il était le spectateur d’un étrange tourbillon avant de pouvoir trouver enfin sa place, au moment de la publication de son premier roman.

 

Théâtre Antoine

Rêve et folie

Rêve et folie

 

D’abord, il y a tout le rituel Régy, avec ses propres codes, toujours si surprenants mais toujours aussi efficaces : le silence qui s’impose et que s’imposent les spectateurs, le noir qui gagne progressivement la salle et qui envahit la totalité l’espace, l’exceptionnelle qualité d’écoute dans un temps suspendu qui en résulte, qui amplifie tous les sons et qui place chacun dans une disponibilité intense et inouïe.

 

Théâtre des Amandiers – Nanterre

Modèle vivant

Modèle vivant

 

Voilà un seul en scène qui ne ressemble à aucun autre dans lequel Stéphanie Mathieu, qui l’a écrit et qui l’interprète, nous parle d’un métier peu connu : celui de modèle.

Car oui, ce n’est pas juste une façon pour des étudiantes de gagner un peu d’argent, mais ce peut être aussi un vrai métier, qu’on peut continuer d’exercer les années passant, lorsque les étudiants qui vous dessinent pourraient être vos enfants, comme elle le dit crûment.

 

Théâtre la Huchette

Eau Sauvage

Eau Sauvage

 

Derrière ce titre, Eau Sauvage, l’eau de toilette masculine portée sans aucun doute par des milliers de papas, Valérie Mréjen propose les miscellanées des petites phrases d’un père à sa fille, depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte.

 

Théâtre Paris Villette

Où est Chahbi ?

Où est Chahbi ?

 

Forte de son succès théâtral Amour sur place ou à emporter adapté par la suite au cinéma et réalisé par elle-même, Amelle Chahbi se lance cette fois dans son premier one woman show. Elle a choisi pour son retour sur les planches, Josiane Balasko à la mise en scène ce qui donne forcément une signature attirante et réconfortante pour une première expérience dans ce genre.

 

Théâtre de Paris – Salle Réjane

Brasseur et les Enfants du Paradis

Brasseur et les Enfants du Paradis

 

L’émotion, palpable, traverse l’espace temps et les générations ce soir, tant on sent le courant artistique passer de l’enfant, et par le père, à ce grand-père du Paradis.

On applaudit et on se dit finalement que le talent est parfois, sinon contagieux, héréditaire… Quelle famille !

 

Petit Saint-Martin

Olé

Olé

 

Retenez bien ce nom : Élodie Hatton

Une artiste originale, pleine de ressources, de créativité, qui joint à une maîtrise corporelle étonnante un sens de la dérision, du comique et de la narration étonnant, maniant tambour battant une fantaisie non dénuée d’un brin de poésie.

 

Aktéon

Imagienaire

Imagienaire

 

Le séduisant magicien espagnol au sourire enjôleur enchaîne avec brio les effets, des plus classiques (la corde, les anneaux chinois, etc.) aux plus inattendus  alors même qu’il se tient près de son public et qu’il l’invite volontiers sur la scène du Petit Gymnase.

 

Petit Gymnase

Le Corps de mon père

Le Corps de mon père

 

Poème d’amour d’un fils pour un père. Poème de pudeur, de non-dit, d’évitement dans une relation faite de silence. De ce silence que l’on sait chez certains hommes ou certaines femmes qui préfèrent la contemplation au bruit, le tu au dit, les gestes aux mots. Parce que la fatigue est là, la journée rude, le travail qui brise le dos.

 

Essaïon

Olivier de Benoist

0/40 – Olivier de Benoist

 

Ceux qui sont adeptes d’ODB ne seront pas déçus, avec ses leitmotivs, ses méchantes vannes et ses nombreux bons mots, parfois mordants, parfois plus artificiels, au point que ceux-ci prennent régulièrement le dessus sur le fil de l’histoire.

 

Café de la Gare

Yvette Horner et l’odeur du mouton

Yvette Horner et l’odeur du mouton

 

Ce sont des bribes. Morceaux de mémoires. Écumes visibles des souvenirs. Vagues de nostalgies charriant colères, malaises et joies impérissables. Ce sont tous ces éclats d’enfance dont chacun de nous est fait qui sont les pièces de constructions matière de ce spectacle.

 

Gare au Théâtre – Vitry

Yann Guillarme fout le bordel

Yann Guillarme fout le bordel

 

C’est, tout au long, de la bonne écriture, de la vanne calibrée et surtout un jeu d’acteur… efficace. Qu’il stigmatise les caissières et leur drôle de voix, qu’il ré-interprète la Bible (mais oui !) ou qu’il campe un prof accablé en rendant des copies, tout fonctionne. Pour le plus grand bonheur du public qui en redemande.

 

Blancs Manteaux

La Tragédie du dossard 512

La Tragédie du dossard 512

 

Cette « tragédie du dossard », c’est tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’Ultra Trail du Mont-Blanc (UTMB) sans jamais oser le demander ou bien, comme moi, sans même connaître son existence ! Mais çà, c’était avant ! Avant de découvrir Johann Metay dans toute sa plastique de « finisher » de cette course surhumaine qui se déroule sur 160 kilomètres répartis sur 10 000 mètres de dénivelé… le tout en 40 heures !

 

Comédie de Paris

La Dernière Idole

La Dernière Idole

 

Fin de soirée quelque part, n’importe où, comme il y en a des centaines tous les weekends vers 3, 4 heures du mat’. La table couverte d’assiettes sales, de verres culottées au vin rouge, de bouteilles vides, cadavres renversés, vestiges d’un dîner copieusement arrosé où ne survit qu’un dernier fêtard, gavé d’alcool sans doute, seul. 

 

Artéphile – Avignon

Sébastien Ventura rend hommage(s)

Sébastien Ventura rend hommage(s)

 

Ce seul en scène écrit et interprété par Sébastien Ventura, dont c’est le premier, mérite nos encouragements, tant ce dernier déborde d’énergie, d’ingéniosité, se met (presque) à nu et se démène, se transformant et passant sans cesse d’un personnage à l’autre.

 

Comédie des 3 bornes

Ma folle otarie

Ma folle otarie

 

C’est un homme au sommet de l’ordinaire qui apparaît sur le plateau nu. Il fait partie de ces gens sans importance, sans talents particuliers, les champions du moyen, du médiocre et de la transparence. Un personnage qui a aussi certainement quelques cousinages avec Akaki Akakiévitch, héros de la nouvelle « Le manteau » de Gogol ou encore Gregor Samsa de « La Métamorphose » de Kafka.

 

Théâtre de Belleville

Il est tard Léo

Il est tard Léo

 

Léo, c’est Philippe Léotard, le comédien, le chanteur et son inoubliable voix faite de rocaille, de colère et de poésie.

Philippe Servain et lui se sont rencontrés sur le tournage du film « Les fauves ». Philippe Servain en avait composé la musique, Philippe Léotard était l’un des deux interprètes principaux...

 

Forum Léo Ferré – Ivry

La Maison de Bernarda Alba

La Maison de Bernarda Alba

 

« 1 interprète, 1 pièce, 1 heure », voilà ce que proposent Les Livreurs. Et nous ajoutons : une seule occasion de voir les spectacles. En effet, un comédien équipé d’une liseuse présente du mercredi au samedi, jusqu’au 25 juin, une pièce différente : Marivaux, Tchekov, Aristophane, Feydeau, Molière, Shakespeare… Le 3 juin, c’était la Maison de Bernarda Alba de Federico Garcia Lorca qui était lue par Morgane Cuoc.

 

Solo Théâtre –  Les Déchargeurs

Oui – Cartouche

Oui – Cartouche

 

On a tous une Clarisse dans son cœur. L’évocation nostalgique de celle qui a brisé celui de Cartouche lui fournit l’occasion de jeter un regard décalé sur un certain nombre de sujets, notamment les différences hommes/femmes, les soirées entre filles autour de « dossiers » brûlants, les variantes possibles du niqab ainsi que les étranges secrets de longévité des couples.

 

Théâtre des Feux de la Rampe

Dorothy Parker ou Excusez-moi pour la poussière

Dorothy Parker ou Excusez-moi pour la poussière

 

Après le spectacle on ne sait par laquelle des deux on est le plus fasciné, de Dorothy Parker, cette femme hors du commun ou de Natalia Dontcheva qui lui redonne vie avec une maîtrise et une justesse impressionnantes.

 

Théâtre du Lucernaire

Augustin passe aux aveux

Augustin passe aux aveux

 

Certains se souviennent peut-être des polémiques accompagnant la parution en 2008 de la traduction par Frédéric Boyer des Confessions de Saint Augustin : une traduction très neuve et originale, au style à la fois épuré et moderne privilégiant des formulations très courtes et beaucoup de phrases nominales, en tous points éloignée de l’usage du français classique et académique voire pontifiant qui, depuis Arnaud d’Andilly, avait cours jusque-là...

 

Théâtre des Déchargeurs

Laura Elko : Enfin vieille !

Laura Elko : Enfin vieille !

 

Voilà une vraie découverte que cette jeune femme qui propose un spectacle original, loin des « stand up » habituels. Et qui cumule les talents, comédienne, chanteuse, ventriloque, pour notre plus grand plaisir.

 

Théâtre Bo Saint-Martin

Les gourmands disent

Les Gourmands disent

 

Pour envoyer un peu de France à son fils à l’étranger, un père lui fait parvenir quelques morceaux choisis qu’on jurerait tirés des Lagarde et Michard de ma jeunesse tant ils ont fait résonner en moi de souvenirs.

De Ruy Blas à Cyrano les morceaux de bravoure s’enchaînent, sans oublier La Fontaine et Brassens qui permet d’avoir quelques accords de guitare sur les mots.

 

Aktéon Théâtre

Gelsomina

Gelsomina

 

Dans La Strada, chef d’œuvre dramatique récompensé par plus de 50 prix internationaux, y compris un Oscar, coécrit et réalisé par Fellini en 1954, le cinéaste déculpabilise en marquant à travers ce film le dépassement du néoréalisme. Gelsomina en est l’adaptation réussie, signée Pierrette Dupoyet.

 

Studio Hébertot

Laura Cadieux

C't'a ton tour, Laura Cadieux

 

De ce texte de Tremblay, Christian Bordeleau a fait un spectacle qui dépote et il l'a mis en scène de même. Sans rien s'interdire, même pas, de loin en loin la petite minute d'émotion. Mais l'essentiel, c'est Laura Cadieux et sa formidable interprète. On en redemande.

 

Le Lucernaire

Les Galets de la mer

Les Galets de la mer

 

Atmosphère feutrée empreinte du cachet du charmant théâtre de l’Île Saint-Louis. Ainsi, c’est en douceur que la belle fluidité du piano d’Astrid Marc, telle la mer, nous emporte au XIXème siècle, où nous découvrons l’univers de Louise Ackermann, dont les magnifiques textes et poèmes nous sont présentés comme les galets de la plage de Nice, dont elle se trouve proche...

 

Théâtre de l’Île Saint-Louis
La dernière bande

La dernière bande

 

Krapp a aujourd’hui 69 ans, écrivain raté qui eut l’ambition d’écrire une grande œuvre, clown pathétique au bord de la clochardisation va comme chaque année à l’occasion de son anniversaire écouter sur son vieux magnétophone des anciennes bandes avant d’en enregistrer une nouvelle sur laquelle il parle de l’année écoulée.

 

Théâtre de l’Œuvre
Rien, plus rien au monde

Rien, plus rien au monde

 

Rien,  plus rien au monde… Qu’est ce qui se cache derrière cette litanie qui rythme les débuts de phrase de cette femme qui semble si seule au monde ! Si seule et si désemparée dans sa petite vie pitoyable que l’on découvre au fil du monologue. Pauvre vie liée à la condition sociale dans laquelle elle est emprisonnée depuis toujours et qui lui pèse tellement. Alors elle boit pour oublier un sort sans issue, où sa seule satisfaction est d’arriver à dégoter les meilleures promos au discount du coin.

 

Le Proscenium
Valentina-Tchernobyl Née pour l’amour

Valentina-Tchernobyl Née pour l’amour

 

Valentina a une trentaine d’années le 26 avril 1986. Elle vit avec l’homme qu’elle aime, l’homme qu’elle aime  de toute son âme, de tous ses sens. L’homme qu’elle a épousé et avec qui elle a déjà deux enfants. Deux enfants nés de l’amour le plus total. Et c’est normal. Elle le dit elle-même. Elle est née pour l’amour. Et dans cette U.R.S.S. agonisante, c’est toujours une attitude contre-révolutionnaire que de rêver d’amour quand on est une jeune soviétique...

 

Manufacture des  Abbesses
Une leçon d’histoire de France

Une leçon d’histoire de France

 

Quelle excellente idée que cette deuxième leçon d’histoire donnée avec beaucoup de talent par Maxime d’Aboville qui pour l’occasion a revêtu la blouse grise de l’instituteur, le nœud papillon strict et qui paré d’un sourire accrocheur va durant 1h10 tenir sa classe en haleine.

 

Poche Montparnasse
Tango Solo – Marc Gelas

Tango Solo – Marc Gelase

 

Marc Gelas a un univers. Très personnel. Où rien ne se passe comme on l’entend. Un univers aux limites de l’absurde, de la folie douce voire furieuse parfois, du loufoque, du rire, du délire.

 

Essaïon
Le Cancre

Le Cancre

 

Un texte qui nous parle de ces jeunes en échec scolaire, des jeunes intelligents certes mais si peu adaptés au monde de l’école, qui s’y ennuient parce qu’ils ne comprennent pas, jusqu’à ce qu’un professeur trouve le chemin pour parvenir jusqu’à eux. Et c’est tout un univers qui se révèle alors, celui des mots, de la lecture, et qui conduira le cancre à devenir professeur à son tour puis ensuite écrivain.

 

Lucernaire
Le Tour complet du cœur

Le Tour complet du cœur

 

Gilles Cailleau rebondit sans cesse, pour nous surprendre encore et encore, à chaque instant. De toute évidence, c’est un marathonien, un professeur, un chef d’orchestre, un régisseur attentif, un magicien au talent généreux. Il fait vivre une aventure shakespearienne unique, burlesque, moderne, touchante, et il le sait : le tour est complet, puisque le cœur y est. Impressionnant !

 

Parc de Choisy (chapiteau)
Pour que tu m’aimes encore

Pour que tu m’aimes encore

 

« Pour que tu m’aimes encore » c’est LA chanson que les adolescentes des années 90 ont chanté à tue-tête en ayant l’impression que Céline Dion parvenait à décrire toutes leurs émotions. Élise Noiraud n’échappe pas à la règle. Pendant une heure trente, qui passe à toute vitesse, elle fait un saut dans le passé et nous emmène en pleine année de quatrième, une année chargée de petits tracas qui prennent l’ampleur de drames insurmontables...

 

Comédie de Paris
Princesse Monokini est née au Japon

Princesse Monokini est née au Japon

 

Le spectacle en lui-même fourmille d’idées avec des séquences très intéressantes, tour à tour poétiques comme l’origami, pleines d’humour avec des détournements des cultures ancestrales japonaises ou saisissantes lorsqu’il parle bombe atomique.

 

Le Proscenium
Rhinocéros – la nouvelle

Rhinocéros – la nouvelle

 

Un homme y témoigne de son quotidien qui bascule avec l’apparition d’un rhinocéros dans sa ville, incident dont tout le monde discute comme d’un fait divers. Mais petit à petit, il assiste, stupéfait et impuissant, à la transformation de son entourage et de ses amis en bêtes à cornes.

 

Essaïon
Ça sent le roussi

Ça sent le roussi

 

Accompagnée d’Antoine Mérand au piano, l’incandescente Caryn Trinca passe par toutes les émotions en chantant, en dansant, et en se tournant elle-même en dérision. Le spectacle se situe ainsi à mi-chemin entre la comédie de boulevard, la comédie musicale et le one woman show, sans jamais choisir tout à fait entre ces différents registres.

 

Les rendez-vous d’ailleurs
Garde-barrière Garde-fous

Garde-barrière Garde-fous

 

Toute la beauté du spectacle de Jean-Louis Benoit est sans doute là : dans la noblesse extrême de ces vies totalement dévouées à un travail, et cette magnifique fierté qui resplendit derrière la fatigue, la nostalgie, l’humilité.

 

Théâtre de l’Aquarium
Racine ou La Leçon de Phèdre

Racine ou La Leçon de Phèdre

 

Anne Delbée est amoureuse de Jean Racine depuis l’enfance. Elle le connaît sur le bout des doigts. Autant sa vie que son œuvre qu’elle a jouée sur toutes les plus grandes scènes. De sa formation de comédienne éclate ses qualités de tragédienne. Elle fait partie des grandes actrices capables de dire avec la précision la plus fine les alexandrins du dramaturge. Et c’est là l’objet du spectacle qu’elle présente ici.

 

Théâtre de la Contrescarpe
Psy Cause(s) 2

Psy Cause(s) 2

 

Il paraît que monter sur scène est une forme de thérapie, eh bien Josiane Pinson fait plus fort : elle monte sur scène pour s’allonger à nouveau sur le divan qu’elle fréquente depuis de nombreuses années. Et ceci, depuis « la quarantaine rugissante », sa première exploration théâtrale de l’inconscient féminin.

 

Studio Hébertot
« Traîne pas trop sous la pluie » Richard Bohringer

« Traîne pas trop sous la pluie » Richard Bohringer

 

Ce spectacle, cela fait maintenant bien des années qu’il l’a écrit et joué. Un cancer plus tard, le revoilà à l’Atelier pour trente représentations exceptionnelles. Il déboule sur la scène alors qu’on ne s’y attend pas, et les mots se bousculent qu’il nous jette comme à son habitude, de vrais uppercuts qui vont nous laisser groggy, abasourdis de tant de force, de poésie et de talent.

 

Théâtre de l’Atelier
Monsieur Fraize

Monsieur Fraize

 

Monsieur Fraize, personnage naïf limite infantile, défend un style singulier totalement à contre-courant de celui qui sévit dans la jungle des humoristes à la langue bien pendue. Lui, son truc c’est le vide, le creux, le rien, le « maximum du minimum » comme il le souligne lui-même entre deux phrases inachevées. 

 

Théâtre de l’Archipel
Super Mado – Noëlle Perna

Super Mado – Noëlle Perna

 

Mais justement… son "reproducteur" trouve qu’elle parle trop… alors elle nous précise bien que là, elle ne parle pas : non, elle explique juste ! Et top, c’est parti : elle va tout nous expliquer durant une heure et demie de bonne humeur et de rires. Nous devenons les complices ravis de ses idées, de ses convictions, de sa logique hilarante.

 

Alhambra
Stéphane Guillon – Certifié conforme

Stéphane Guillon – Certifié conforme

 

S’il annonce pourtant d’emblée un one man show « couille molle », ou en tout cas « certifié conforme » qui pourrait décevoir son public, pas de panique, il s’agit bien d’un jeu rhétorique ! L’humoriste exerce sa verve avec toujours autant de talent que dans ses premiers spectacles.

 

Théâtre Dejazet
Mec ! Philippe Torreton dit Allain Leprest

Mec ! Philippe Torreton dit Allain Leprest

 

Enfin le Mec arrive ! C’est lui, pas de doute c’est bien lui, c’est Cyrano ! Il est à fond, il suit le rythme, se lance, balance, plonge, il empoigne à bras le corps les textes forts et surprenants d’Allain Leprest. Entre ces Rouennais là, revendiqués, la complicité se devine, en même temps que la dualité, la différence. L’un était écorché vif et insaisissable, l’autre est vif et bagarreur des planches…

 

La Cigale
Créateur d’illusions – Luc Langevin

Créateur d’illusions – Luc Langevin

 

Soudain, maître de cet univers et de la voix, Langevin émerge de l’écran-miroir magique et commence son show. C’est un magicien pas comme les autres, il est féru et spécialisé en sciences et nouvelles technologies. Mais il est naturel, communicatif, accessible. D’emblée, on lui fait confiance, on a envie d'y croire...

 

Casino de Paris
Zoom ou l'itinéraire d'un enfant pas gâté

Zoom ou l'itinéraire d'un enfant pas gâté

 

Gilles Granouillet est un auteur subtil qui s’inspire souvent de la dureté que le monde contemporain impose aux êtres faibles, ceux dont la carapace ne s’est jamais endurcie depuis l’enfance. Dans Zoom, il fait sortir de l’ombre une jeune femme. Une femme du peuple comme on aurait dit avant. Mais elle est seulement une femme simple, une femme à qui l’on n’a pas appris qu’elle avait comme tout à chacun une place dans cette société de plus en plus élitiste.

 

Théâtre Douze
Le Joueur d’échecs

Le Joueur d’échecs

 

Lors d’une croisière, l’auteur rencontre un joueur d’échecs moyen… mais riche nommé Mc Grégor. Or sur le paquebot, se trouve un célèbre champion d’échecs, inculte et retors. Quelques parties s’engagent, moyennant finances, jusqu’à ce qu’intervienne un inconnu pâle et maigre…

 

Lucernaire
Fragments

Fragments

 

En 2010 sort aux éditions du Seuil, " Fragments ", recueil de textes inédits écrits par Marilyn Monroe et retrouvés après sa mort. 
Notes, poèmes, correspondances, ce spectacle est un voyage dans l'âme de l'actrice. Ces écrits témoignent d'un destin dont la lutte est le moteur, une lutte contre ses origines, ses émotions, contre la folie. 
Ils révèlent la grâce d'un être fragile, sujet à une perpétuelle introspection et en permanente quête d'amour.

 

La Boussole
Rire de tout ! Lamine Lezghad

Rire de tout ! Lamine Lezghade

 

Rions de tout ! est le sous-titre de Lamine Lezghad est le roi des enc…, ce qui à le mérite d’être clair. Donc en arrivant à l’Européen, on sait, grosso modo, à quoi s’attendre. Et en effet, à défaut de classe, il y a de la casse en masse : dézingués les terroristes, les politiques, les noirs, les blancs, les musulmans, les juifs, les catholiques, les pédophiles, les violeurs, les clochards, les trisomiques, les handicapés, les cancéreux, les suicidaires, la concurrence...

 

L’Européen
Une trop bruyante solitude

Une trop bruyante solitude

 

« Une trop bruyante solitude » est un roman, ici adapté pour la scène : Il nous présente un ouvrier, M. Hanta, rivé à la presse avec laquelle il pilonne, depuis longtemps, jour après jour, des tonnes de livres… censurés.

 

Théâtre de Belleville
Voyage au bout de la nuit

Voyage au bout de la nuit

 

Parallèlement à l’adaptation d’À la recherche du temps perdu qui sera donnée dans quelques jours Rodolphe Dana propose sa version du Voyage au bout de la nuit où, seul en scène, avec six tables métalliques pour tout décor, il joue l’épopée de Bardamu pendant la guerre, puis en Afrique et enfin aux États-Unis.

 

Théâtre Bastille
Dans la peau de Marguerite Dupré

Dans la peau de Marguerite Dupré

 

Marguerite Dupré comme à son habitude est en retard mais le show doit commencer. Son assistant, fatigué de meubler pendant l’absence de l’artiste décide alors de prendre le taureau par les cornes et de faire le début du spectacle. Et c’est ainsi qu’il va se mettre dans la peau de Marguerite, une vache pas très ordinaire qui lassée de ruminer dans les verts pâturages de Normandie se met à rêver de monter à la capitale pour réussir sa vacherie de vie.

 

Théâtre du Marais
Du rififi au pays des nougats

Du rififi au pays des nougats

 

Et nous voilà embarqués dans une histoire façon Audiard, où le comédien seul en scène va interpréter tous les personnages à la façon des grands acteurs cités plus haut.

Car Philippe Fraignaud ne se contente pas d’être un excellent imitateur, il a écrit toute une histoire en fil conducteur de ses imitations.

 

Le Proscenium
Jérémy Ferrari : Vends deux pièces à Beyrouth

Jérémy Ferrari : Vends deux pièces à Beyrouth

 

Noir sur scène. Puis des sons nous entourent, des coups sourds et violents, une musique sauvage, des projecteurs s’allument de partout, on est loin du spectacle intimiste que j’ai vu il y a cinq ans, c’est maintenant un véritable show que l’artiste offre à son public.

 

Le Trianon
Le Rapport Pilecki

Le Rapport Pilecki

 

C’est un homme, une voix. Un homme seul sur l’immense plateau de l’Épée de bois avec pour tout décor un simple lit et un écran sur lequel sont projetées des images d’archives du trop célèbre camp. Des images dures, effroyables, insoutenables Mais qu’il faut regarder en face. Pour ne pas oublier.

 

Théâtre de l’Épée de Bois
Amok

Amok

 

Une nuit de mars 1912, sur le pont d’un navire qui file vers l’Europe, pendant que les autres passagers rient, s’amusent et dansent, un homme se tient à l’écart. Tourmenté, aux prises avec un destin tragique qui vient de l’arracher à la Malaisie coloniale où il exerçait depuis cinq ans l’art de la médecine, il va se délivrer peu à peu de son lourd secret à travers un monologue haletant.

 

Théâtre de Poche
L’errance moderne

L’errance moderne

 

Un titre étonnant qui résonne comme une enseigne ! Une enseigne qui annoncerait un parcours humain semé de rencontres improbables, celui d’un jeune homme qui ne se sent pas à la hauteur de ses grands rêves. Alors, faute de courage ou faute d’on ne sait quoi d’indicible, ce jeune homme sans diplôme se lance dans la vie active et erre de petits boulots absurdes en petits boulots sans intérêt...

 

Théâtre de la Contrescarpe
Le Labyrinthe – Pourang

Le Labyrinthe – Pourang

 

Monsieur Pourang manque cruellement du charisme nécessaire à ce genre de spectacle encore plus qu’à tout autre, il hésite, bafouille, cherche ses mots, prend son temps, s’absente laissant la place à ses assistantes qui font ce qu’elles peuvent.

 

Petit Théâtre du Gymnase
Tom Villa – Gendre idéal

Tom Villa – Gendre idéal

 

Son spectacle, fondé sur un humour du quotidien qui séduit beaucoup aujourd’hui, passe en revue des thèmes variés : son enfance en Seine et Marne, le jour où il est devenu un vrai Parisien qui râle en attendant le métro, sa copine rencontrée sur « Adopte un mec », ses beaux-parents, les nouvelles technologies et son grand-père, le chèque cadeau de 30 euros que l’on reçoit à Noël, entre autres choses de la vie courante.

 

Apollo Théâtre
Ecce Deus

Ecce Deus

 

Est-ce un ami, un enseignant, un frère, un pédagogue, un orateur ? Le grand jeune homme, très naturel et très à l’aise sur scène, intrigue. Il est seul devant un gigantesque portrait de Hugo. Et pour cause : il va nous faire découvrir un Victor méconnu, mais d’autant plus fascinant. Impressionnés, nous nous apprêtons à apprendre.

 

Studio Hébertot
Chevallier & Laspalès – Vous reprendrez bien quelques sketches ?

Chevallier & Laspalès – Vous reprendrez bien quelques sketches ?

 

Les artistes ont du métier et du talent et on leur pardonnera bien volontiers cet essai de stand up, coloré d’un accent Québécois, bien long et ennuyeux. Chevallier nous rappelant souvent d’ailleurs durant cet intermède que cela pouvait devenir énervant et il avait bien raison. Le public quant à lui trop heureux de participer ne s’est pas privé de leur donner la réplique.

 

Espace Pierre Cardin
Un poète à New York

Un poète à New York

 

Publié à titre posthume, le Poète à New York est un recueil d’un abord plutôt difficile. À ce titre, et car c’est une autre facette de Federico García Lorca dont on ne compte plus les adaptations des poignants « drames de femmes dans les campagnes andalouses », il faut saluer le travail de Dolores Lago Azqueta et de la compagnie des Oiseaux Migrants.

 

Théâtre Darius Milhaud
Cahier de textes

Cahier de textes

 

Comme des flashes, sans ordre chronologique, les souvenirs d’une carrière surgissent, les premiers postes, les contacts avec les élèves, les voyages scolaires, les réunions en salle des profs, bref tout ce qui constitue la vie d’un prof passionné par son travail, délivré ici avec un humour qui déclenche souvent les rires.

 

Théâtre de la Boutonnière
Christophe Guybet – Lave-toi les dents et apprends ton texte

Christophe Guybet – Lave-toi les dents et apprends ton texte

 

Christophe Guybet est le fils de Henri, le Salomon de Rabbi Jacob et le Tassin de la 7ème Compagnie mais un fils de qui a un énorme talent de comédien et une idée pour le moins originale et très personnelle pour ce seul en scène surprenant et particulièrement drôle.

 

Café de la Gare
Alex Ramirès fait sa crise

Alex Ramirès fait sa crise

 

Des publicités mensongères pour jouets à la cour de récré où les enfants sont des animaux – un sketch tordant –, il nous emmène dans le monde des enfants, mais aussi du cinéma et de la télévision. Car finalement,  la vie d’adulte, ça semble un peu effrayant.

 

Blancs Manteaux
Bon à marier – Jérémy Lorca

Bon à marier – Jérémy Lorca

 

Voici donc Jérémy Lorca, la belle trentaine, qui nous raconte sa vie de garçon « sensible », entre une enfance familiale passée dans l’improbable ch’tite ville d’Avion et l’expérience de la capitale, du foyer pour travailleurs de Ménilmontant aux boutiques de luxe de l’avenue Montaigne, et où il multiplie les rancards qui tournent vite à la catastrophe dans une hypothétique et désespérée recherche de l’amour ou, du moins, du mariage.

 

Comédie des Boulevards
Ça fait du bien – Nadia Roz

Ça fait du bien – Nadia Roz

 

Mais quelle fraîcheur ! Quelle vitalité ! Quelle énergie ! Celle qui obtint les prix du public et du jury au Festival Mont Blanc d’humour de Saint Gervais en 2014, et qui fut la véritable révélation du Marrakech du Rire 2015 habite la scène de l’Apollo Théâtre avec une présence impressionnante pour un premier spectacle solo.

 

Théâtre Apollo
Max Bird – L’encyclo spectacle

Max Bird – L’encyclo spectacle

 

C’est dans la forêt amazonienne que ce talentueux artiste a puisé et trouvé son inspiration en cherchant l’oiseau rare comme on cherche le graal qu’il voulait capturer avec l’œil gourmand de son appareil photo. Le rêve de sa vie réalisé et de retour à Paris, la scène devint alors une obsession.

 

Théâtre Bo
Drôlement magique de et avec Alain Choquette

Drôlement magique Alain Choquette

 

En entrant dans la salle, avant de gagner sa place, chaque spectateur se voit confier son propre jeu de cartes. Et l’on devine déjà que ce magicien n’est pas tout à fait comme les autres, parce qu’il n’aime rien tant que faire participer le public à ses tours, pour mieux renforcer une impression de surnaturel parfois d’autant plus spectaculaire qu’elle semble reposer sur le pur hasard.

 

Théâtre de la Gaîté
La Discothérapeute

La Discothérapeute

 

Voilà le Docteur, diplômée de la Faculté Dalida, qui attend ses « patients » de pied ferme dans son cabinet du Marais, où elle initie instantanément le dialogue, histoire de désinhiber et dérider. Annadré a du caractère, mais elle est très souple, elle entend bien le prouver, elle ne lâche rien !

 

Théâtre du Marais
Journal de ma nouvelle oreille

Journal de ma nouvelle oreille

 

Étrange titre pour un récit pas banal ! Celui d’Isabelle Fruchart, la comédienne sur scène, qui raconte sa propre histoire, celle de la vie de ses oreilles avant et après l’appareillage. Privée partiellement de son acuité auditive à quatorze ans, elle s’accommode tant bien que mal de cette situation, vécue par son entourage et elle-même dans une sorte de déni, jusqu’au diagnostic qui tombe douze ans plus tard !

 

Studio Hébertot
Ça ira mieux demainde et avec Christophe Alévêque

Ça ira mieux demain de et avec Christophe Alévêque

 

Ça ira mieux demain… peut être…
À force de dénoncer et de s’attaquer sans relâche aux pouvoirs politiques, économiques, religieux ou culturels depuis plus de vingt ans, ce Don Quichotte des temps modernes a atteint le sommet de son art qu’il considère, lui, comme une mission.

 

Théâtre du Rond-Point
Anne Roumanoff

Anne Roumanoff

 

La salle est bondée, et c’est un tonnerre d’applaudissements qui salue son entrée. La voilà, petit bout de femme seule sur la scène face à tous ces regards braqués sur elle, et tout de suite le contact s’établit, comme si elle était vraiment la bonne copine comme elle se définit elle-même...

 

L’Alhambra
« Pourquoi ? »

« Pourquoi ? »

 

— Pourquoi ? Parce que !

— Pourquoi ? Pourquoi pas ?

— Pourquoi ? Si on te le demande, tu diras que tu n'en sais rien !

 

Studio Hébertot
Le tour du monde en 180 vannes – Henry-David Cohen

Le tour du monde en 180 vannes – Henry-David Cohen

 

De son tour du monde en 15 mois, Henry-David Cohen a rapporté de bonnes vannes dans ses bagages. En classant ses souvenirs un peu à la manière du Guide du Routard – se déplacer, manger, sortir –, il nous fait voyager d’un bus africain à l’hôtel tokyoïte de « Lost in translation », de Saint Barthélémy à la Barbade, et du Pôle Sud au Pôle emploi. Les différentes traditions sont comparées et transposées à la vie parisienne

 

Les Feux de la Rampe
Même pas mâle – Salomé Partouche

Même pas mâle – Salomé Partouche

 

Un spectacle de stand-up assez girly. Le mariage, l’amour, la jalousie, son apparence physique, sa vocation d’artiste constituent les principaux thèmes abordés. Le tout saupoudré par des blagues inspirées de ses origines hébraïques (« chez nous, on ne touche pas du bois mais du cristal, on n’est pas des char-clo »).

 

Auguste Théâtre
Maligne

Maligne

 

Elle est jeune, belle, pleine de joie de vivre. Et puis un jour, patatras, la nouvelle tombe : une grosseur au sein qui se révèle être une tumeur maligne. Un événement qui touche tout le monde car on a tous malheureusement eu dans notre entourage plus ou moins proche une personne qui a connu la même expérience...

 

La Pépinière Opéra
Fils de pub

Fils de pub

 

Sur la scène de la péniche-bar-restaurant-théâtre de la Nouvelle Seine, voici David Azencot qui, comparant sa vie d’alors à celle qu’a également connue Frédéric Beigbeder, parle de son expérience passée à inventer des slogans pour des clients exigeants dans une grande boîte de com’.

 

La Nouvelle Seine
Didier Porte à droite

Didier Porte à droite

 

Loin de moi l’envie de critiquer Didier Porte ! Je l’adore et ses chroniques radio au « Fou du Roi » sur France-Inter ont enchanté nombre de mes matinées. Un peu comme l’avaient fait, en son temps, Pierre Desproges et Luis Rego au Tribunal des Flagrants Délires piloté par Claude Villers… Et c’est avec le sourire au cœur et aux lèvres que j’allais à la découverte sur les planches d’un de mes « égratigneurs » favoris !

 

En tournée et au théâtre Trévise
Fabrice Éboué – Levez-vous !

Fabrice Éboué – Levez-vous !

 

Attention mesdames et messieurs, un snipeur est sur scène et, si vous ne souhaitez pas être dans sa ligne de mire, évitez les premiers rangs ! Pendant près de deux heures, Fabrice Eboué va dégainer et, sans faillir ou faiblir une seconde, il va « cogner » et faire mouche à tous les coups.

 

En tournée dans toute la France
Chevallier & Laspalès – Vous reprendrez bien quelques sketches ?

Chevallier & Laspalès – Vous reprendrez bien quelques sketches ?

 

Voilà une bonne trentaine d’années que le duo a créé son style interprétant les classiques personnages de l’Auguste et du clown blanc à leur manière. Les revoici sur la scène de l’Olympia pour quelques sketches anciens et nouveaux.

 

Olympia
Laurent Spielvogel – Les bijoux de famille

Laurent Spielvogel – Les bijoux de famille

 

On connaît le crâne chauve et la silhouette osseuse de Laurent Spielvogel, brillant second rôle dans nombre de films et pièces de théâtre. Ici, comme il l’a déjà fait à plusieurs reprises, il nous convie à un seul en scène… plus personnel sans doute que les précédents, puisqu’il convoque sa famille et qu’il y évoque son enfance...

 

Théâtre le Brady
Mélanie Rodriguez en cellule psychologique

Mélanie Rodriguez en cellule psychologique

 

Si comme moi, vous avez la phobie des blouses blanches, des hôpitaux, des maternités, des maisons de retraite pour grabataires, des piqûres et autres petits plaisirs de la médecine, je préviens que Mélanie Rodriguez ne nous épargne rien ou presque rien et nous propose un spectacle décapant dans un monde psycho-médical sans tabou.

 

Théâtre de Dix Heures
Moise, Dalida et moi

Moise, Dalida et moi

 

Mieux qu’une biographie, mieux qu’une leçon d’histoire, mieux qu’un essai philosophique sur les vertus du « Vivre ensemble », le spectacle d’Isabelle de Botton, autour de son enfance, évoque une délicieuse tranche de vie que l’on a envie de partager avec la terre entière.

 

Théâtre Atelier Élisabeth Czerczuk
Alain Choquette – Drôlement magique

Alain Choquette – Drôlement magique

 

Il arrive, la cinquantaine séduisante camouflée sous une allure d’éternel jeune homme et doté d’un irrésistible accent canadien. On est immédiatement en empathie avec lui, il faut dire après vingt-huit ans de métier il sait à la perfection embarquer son public pour un étonnant et déroutant voyage au pays de l’irrationnel, à la fois humoristique, poétique et interactif.

 

Théâtre de la Gaîté Montparnasse
Virginie Hocq – Sur le fil

Virginie Hocq – Sur le fil

 

Beaucoup de gens cherchent leur voie désespérément ! Certains en trouvent une sans grande conviction, d’autres ont l’embarras du choix et puis il y’en a quelques uns qui ne se posent jamais la question car leur voie est une évidence. C’est le cas de Virginie Hocq ! Cette fille est née pour monter sur les planches ! À l’aise comme un poisson dans l’eau, dotée d’une sympathie communicative, cette Belge pétillante est surtout une comédienne hors pair.

 

Théâtre de Paris
Yann Stotz et ses invités

Yann Stotz et ses invités

 

Classe et élégance sont les maîtres mots du spectacle, nous assène-t-il à plusieurs reprises, pour mieux le démentir à grands coups de vocabulaire de corps de garde et de blagues de fin de banquets dites par des convives bien éméchés.

 

Théâtre Michel
Jarry – Atypique

Jarry – Atypique

 

J’avais découvert Jarry en 2013, alors qu’il se produisait au théâtre Trévise. Et c’est avec plaisir que je suis retourné le voir dans la salle ronde (et comble) de l’Européen cette fois-ci, qui se prête encore mieux au délires de cet hurluberlu survolté qui n’a rien perdu de son énergie, au contraire.

 

L’Européen
Gérald Dahan tombe les masques

Gérald Dahan tombe les masques

 

C’est un véritable show que nous offre cet usurpateur de talent qu’est Gérald Dahan dans son spectacle où il fait tomber tous les masques. Les hommes politiques sont sa cible préférée et il ne se prive pas pour nous les servir sur un plateau d’argent avec des imitations proches de l’excellence. Ses invités VIP que sont Hollande et Sarkozy sont habillés pour plusieurs hivers et déshabillés de la façon la plus drôle.

 

Petit Montparnasse
Élisabeth Buffet – Les dernières.

Élisabeth Buffet – Les dernières

 

Un décor de boîte de nuit avec musique électro qui donne envie de danser, sunlights multicolores qui arrosent la scène et une barre de pole dance en son milieu. Élisabeth Buffet fait son entrée en bougeant son corps comme une habituée du lieu, prend un verre d’alcool et entoure de ses cuisses la barre phallique dans une démonstration des plus sensuelles

 

Apollo Théâtre
Patrick Timsit – On ne peut pas rire de tout

Patrick Timsit – On ne peut pas rire de tout

 

Peut-on rire de tout ? À la manière d’un type qui ferait sa liste de courses, Patrick Timsit s’amuse à dresser, en 1h30, une liste de propositions après, évidemment, les avoir évoquées et illustrées de manière hilarante. Charité bien ordonnée commençant par soi-même, il arrose copieusement les juifs. Pas de danger, il est juif et « Arabe aussi, rajoute-t-il, puisque je suis né en Algérie ! »

 

Théâtre du Rond-Point
Arnaud Tsamère – Confidences...

Arnaud Tsamère – Confidences...

 

Ce spectacle là est co-écrit avec François Rollin et Arnaud Joyet qui avaient mis en scène le précédent « Chose promise ». Ces trois là partagent la même attirance pour l’absurde et le surréalisme et c’est bien dans cet univers que baigne ce nouvel opus.

 

Le Splendid
Seul enseigne

Seul enseigne

 

C’est fort de son expérience dans un collège difficile que Vincent Caire nous livre le récit des anecdotes cocasses qui peuvent ponctuer la vie d’un jeune enseignant. De la joie débordante le jour des résultats du C.A.P.E.S à l’impossibilité de faire asseoir ses élèves après huit mois de classe, l’ex prof de maths s’amuse de ses maladresses et de celles de ses collègues.

 

La Cible
Océanerosemarie dans Chatons violents

Océanerosemarie dans Chatons violents

 

Je l’avais aimée dans « La Lesbienne invisible », je l’ai adorée dans « Chatons violents ». Océanerosemarie a grandi et bien grandi et elle nous propose un nouveau seul en scène particulièrement bien écrit et bien ficelé. Elle traite avec une certaine philisophie humoristique aussi bien les problèmes de couple que des sujets que je qualifierais de sensibles avec un talent et une interprétation proche de l’excellence.

 

Comédie des Boulevards
Madame Foresti

Madame Foresti

 

Toute menue dans sa salopette noire très travaillée, elle va parvenir néanmoins à occuper complètement tout l’espace tant sa vitalité fait merveille. Pendant 1h30, elle va nous raconter sa crise de la quarantaine avec un humour incisif et très juste : la salle rit beaucoup car on ne peut que souscrire à ce qu’elle raconte, on peut même reconnaître – eh oui – des gens qu’on connaît dans ses personnages et même parfois nous-mêmes !

 

Zenith de Paris
Thom Trondel : Vol plané

Thom Trondel : Vol plané

 

Thom Trondel se produit dans un ancien peep-show… à Pigalle, avec éclairages choisis et scène circulaire. Il en fait, bien sûr, un sujet supplémentaire de vanne. Ce jeune humoriste, mi-Antillais mi-Breton, comme il se présente lui-même, a la tchatche. Et il est sympa. Dans la cohorte des comédiens de stand-up, qu’est-ce qui le distingue donc des autres ?

 

La Cible
Ne pas donner à manger au conférencier

Ne pas donner à manger au conférencier

 

Si on vous dit  « Le Tour du Monde en 80 jours », « Mission Florimont » ou encore « Dernier coup de ciseaux », vous avez forcément le souvenir d’avoir beaucoup ri. Les trois étaient signés Sacha Danino et Sébastien Azzopardi. « Ne pas donner à manger au conférencier » est écrit par Sacha Danino, accompagné cette fois par Alexandre Guilbaud et Patrick Schilling.

 

Théâtre des Mathurins
Titoff 15 ans de scène

Titoff 15 ans de scène

 

Il y à 15 ans déjà que Titoff débarquait sur les planches parisiennes et 15 ans ça se fête. Il a choisi le théâtre de la Michodière pour nous faire partager ses 15 ans de rire. L’artiste a un peu moins les cheveux en bataille de ses débuts, sa ligne est un peu moins élancée, son inséparable jean et son tee-shirt noir ont été remplacés aussi. Il a juste gardé ses baskets et un capital sympathie toujours intact auprès de son public.

 

La Michodière
Éric Antoine

Éric Antoine dans Magic Delirium

 

Le titre est bien choisi car cet homme est définitivement fou et parvient à entraîner toute une salle dans ses délires. Des délires qui mêlent magie et vidéo, religion et  humour, philosophie et musique, le tout mené tambour battant car Éric Antoine, bien connu des téléspectateurs, est un véritable show man dont le bagout n’a d’égal que la dextérité et la malice.

 

Olympia
Ceux de 14

Ceux de 14

 

1914, début de la Grande Guerre, où l’écrivain Maurice Genevoix sera gravement blessé et qui lui inspirera cinq livres « Sous Verdun », « Nuits de guerre », « Au seuil des guitounes », « La Boue », « Les Éparges », réunis ensuite sous le titre « Ceux de 14 ». 

 

Les Déchargeurs
Les tribulations d'Ana

Les tribulations d’Ana

 

Ce fut d’abord un blog, écrit par Anna Sam, racontant son expérience de caissière, pardon, d’hôtesse de caisse. Devant le succès, cela devint un livre, traduit en 21 langues et vendu à 500 000 exemplaires, puis un film. Le voilà maintenant sur scène, dans un « seul en scène » mené de main de maître par Vica Zagreba et mis en scène par Sébastien Rajon.

 

Le Lucernaire
Stéphane Rousseau brise la glace

Stéphane Rousseau brise la glace

 

On le qualifie de show-man à l’américaine, ce qui n’est pas exagéré. Cet homme sait tout faire : distiller des rosseries sur lui-même ou sa famille. Tailler un costar à sa femme de ménage qui « ne fait rien parce que la poussière lui donne de l’asthme » ou régler quelques vieux comptes (imaginaires ?) avec sa jeune épouse française, d’origine italienne, qui hurle quand elle a mal à l’œil et refuse parfois de rire à ses blagues. Rousseau se la joue sincère...

 

Théâtre du Palais Royal
Attaché de Presque

Attaché de Presque

 

Lionel Aknine a commencé le théâtre à l’âge de12 ans puis après avoir mis de côté sa carrière de comédien, est devenu attaché de presse dans une maison de disques. Aujourd’hui, il est revenu à ses premières amours et nous propose un spectacle sur ce qu’il a vécu dans le monde du show-business.

 

Théâtre des Feux de la Rampe
Trac de Bruno Coppens

Trac de Bruno Coppens

 

Avec son nouveau spectacle, Trac – sorte de fausse improvisation sur le thème du trac –, mis en scène par son complice Éric De Staercke, Bruno Coppens, venez slammer, copain copain copain, a encore frappé !

 

Théâtre de Dix Heures
Vérino s’installe

Vérino s’installe

 

Vérino ailleurs que sur une scène ? Impossible ! Ce garçon, à l'aisance charismatique, prend tellement de plaisir à faire son show qu'il semble être né pour cela ! Malicieux, charmeur, hyperactif, il a le don de susciter d'emblée la sympathie. « C'est comme un pote qui ferait des blagues avec ses copains »

 

Grand Point Virgule
Gérald Dahan – Canulars sur scène

Gérald Dahan – Canulars sur scène

 

Gérald Dahan, imitateur de talent, s’est fait surtout connaître pour ses canulars téléphoniques sur diverses radios en prenant pour cibles des personnalités politiques ou du spectacle.

 

Théâtre de Dix Heures
Sacha Judaszko chauffe la salle

Sacha Judaszko chauffe la salle

 

Sympathique ! Sacha Judasko bénéficie d'un capital sympathie indéniable ! S'il est vrai que sa « notoriété » acquise lors de ses passages dans l'émission de Ruquier « On ne demande qu'à en rire » y contribue, sa bonhomie et sa complicité malicieuse avec le public créent d'emblée une atmosphère chaleureuse qu'il maintient tout au long du spectacle.

 

Théâtre de Dix Heures
Jean-François Cayrey. Ils sont cons ou c’est moi ?

Jean-François Cayrey. Ils sont cons ou c’est moi ?

 

Le très sympathique et talentueux Jean-François Cayrey présente un excellent one man show où il aborde avec une fantaisie toute particulière les questions que l’on peut se poser dans cette époque où tout va mal...

 

Petit Palais des Glaces
Le Bavard

Le Bavard

 

Se déplacer pour voir un comédien, seul sur scène, débiter un long monologue : la chose pourrait sembler, au premier abord, ingrate. À fortiori lorsque celui-ci avoue être atteint de ce qu'il appelle lui-même une « crise de bavardage » ! Aucun décor, aucun costume, juste un flot de paroles à peine ponctué de jeux de lumières et de musiques. Pourtant, petit à petit, la magie opère. La puissance enchanteresse de la parole se libère. La grande force du vertigineux roman de Louis-René des Forêts nous happe.

 

Le Lucernaire
Fabian Ferrari

Si la matière grise était rose, personne n'aurait plus d'idées noires.

 

Fabian Ferrari n'est pas vraiment seul en scène puisqu'il a choisi la bonne compagnie de  trois célèbres  trublions du siècle dernier réputés, chacun dans leur genre,  pour leur insolence et leur esprit piquant, brillant et absurde : Jean Yanne, Pierre Dac et Francis Blanche !

 

Le Connétable
Olivier de Benoist

Olivier de Benoist

 

L'artiste maîtrise bien la scène, établit un bon contact avec le public, tient bien son personnage de misogyne du début à la fin.

 

Les Bouffes Parisiens
Le FIEALD

Le FIEALD

 

Pour les amateurs d'acronymes, Fieald signifie « Festival International d'Expression Artistique Libre… et Désordonnée ». On ne saurait mieux dire.

 

Théâtre Trévise
Attaché de presque

Attaché de presque

 

Lionel Aknine est attaché de presse. Mais il est aussi comédien, c'est d'ailleurs ainsi qu'il a débuté. Il réunit ses deux professions dans un spectacle qu'il présente actuellement à l'Archipel et qu'il a intitulé avec humour « Attaché de Presque ».

 

Théâtre de l'Archipel
Nicolas Meyrieux

Nicolas Meyrieux

 

Ce talentueux jeune humoriste se pose la vraie question du moment : Dans quel monde vit-on ? Et il dissèque très bien ce monde qu'il traverse avec la fougue de sa jeunesse et son regard amusé qu'il pose sur tout ce qui est beau, laid, trash ou romantique.

 

Comédie des boulevards
Récital emphatique de Michel Fau

Récital emphatique de Michel Fau

 

C'est drôlissime, loufoque et touchant, superbement réalisé, et rend sous ses aspects outranciers un magnifique hommage au spectacle vivant.

 

Théâtre de l'Œuvre
Merci – Claire Traxelle

Merci – Claire Traxelle

 

Le spectacle se présente comme une « tragi-comédie mégalo dramatique » qui semble basée sur l'expérience personnelle de Claire Traxelle, auteure du texte, de sa mise en scène et son unique interprète.

 

Petit Guichet Montparnasse
Olivier Guedj

Olivier Guedj : « J'ai 2 fois 20 ans »

 

L'artiste qui est sur scène est en réalité chirurgien dentiste dans la journée et  troque sa blouse blanche, sa roulette et autres instruments de torture pour enfiler chaque mardi le costume d'humoriste.

 

Théâtre des Feux de la Rampe
Alexandre Barbe

Alexandre Barbe

 

Sur la petite scène du théâtre de Dix Heures, Alex Barbe fait une entrée tonitruante : il prend le public à partie, s'énerve (faussement) contre son régisseur. Il est chez lui et nous annonce que, sous ses airs de jeune homme bien élevé, il va nous en dire des vertes et des pas mûres.

 

Théâtre de Dix Heures
Viktor Vincent – Emprise

Viktor Vincent – Emprise

 

Tout sur scène semble propice à installer une ambiance mystérieuse, salon feutré tendu de lourds rideaux de velours rouge cardinal, avantageusement éclairés, table ronde qui à une époque devait tourner par la seule volonté des esprits, fond musical à inquiéter les plus émotifs, écran de cinéma qui renvoie des images d'avant tachées de sang. Nous sommes dans le monde du fantastique et l'on sent bien qu'il va se passer quelque chose de pas ordinaire.

 

Comédie Caumartin
Née sous Giscard

Née sous Giscard

 

Pendant plus d'une heure, la vie de Camille Chamoux sert de base pour illustrer les difficultés de la Génération X. Le manque de repères évident est le fil rouge du spectacle qui aborde des thèmes très variés : les États-Unis, la justice, le côté angoissant du monde actuel, l'hypocondrie, la peur du futur, le goût des trentenaires pour la brocante...

 

Petit Saint-Martin
Delcourt décolle

Delcourt décolle

 

Il est censé s'envoler vers Buenos Aires afin d'essayer de reconquérir la belle Nolwenn qu'il regrette maintenant d'avoir laissé partir. Arrivera-t-il à ses fins ? Rien n'est moins sûr, mais peu importe tant le voyage sert ici de prétexte à toutes sortes de sketches et jeux de mots de la part d'un joyeux drille qui ne laisse passer aucune occasion pour revisiter les différents épisodes de sa vie.

 

Les feux de la rampe
Mustapha El Atrassi

Mustapha El Atrassi

 

Ce jeune homme que je connaissais pour l'avoir écouté comme chroniqueur dans l'émission de Laurent Ruquier « On va s'gêner » sur Europe 1 se présente sur la scène mythique du Splendid vêtu élégamment d'un costume cravate sombre et chaussé d'une paire de baskets tendance, tout à fait dans l'esprit du jeune bien dans sa peau et dans son métier de « standupeur » aguerri.

 

Théâtre du Splendid
Isabeau de R. – À suivre !

Isabeau de R. – À suivre !

 

Ne vous fiez pas à ses airs de bourgeoise un peu stricte ni à son entrée classique, saluant son public comme on le faisait avant car très vite elle en propose une nouvelle en se déhanchant sur une musique électro d'aujourd'hui. Le décalage est installé et révèle les fantastiques qualités de la comédienne.

 

Théâtre de Dix Heures
Antonia

Antonia dans travail, famille, poterie.

 

Bien loin des standards actuels du stand up, Antonia est une humoriste qui peut se revendiquer d'un univers à part, un peu dans l'esprit de Valérie Lemercier et je ne serais pas étonné qu'elle devienne assez vite une humoriste avec qui il faudra compter et ce ne serait que justice.

 

 

Théâtre des Mathurins
Ariane fait sa myhtho

Ariane fait sa myhtho

 

Révélée par la télévision en co-animant le morning live sur M6 puis en y présentant durant quatre ans la météo sur cette même chaine, Ariane Brodier également chroniqueuse et journaliste spécialiste de musique urbaine, décide de taquiner la scène en se produisant dans son premier one woman show.

 

 

Théâtre BO Saint-Martin
Walter, Belge et Méchant

Walter, Belge et Méchant

 

Walter, chroniqueur radio à la Matinale de France Inter propose en ce moment au Grand Point Virgule un spectacle à l’humour décapant et insolent. Il passe en revue des thèmes de société ponctués d’anecdotes personnelles : une soirée de drague, les relations de couple, les enfants qu’il compare aux Auvergnats (« un, ça va ! »), les coups de fil de sa mère, l’alcool, le cannabis, les lois sanitaires, le réchauffement climatique, le mariage pour tous, Vincent Delerm et Johnny.

 

Grand Point Virgule
Davy Mourier

Petite dépression entre amis

 

Parcours balisé chez un psy avec ses étapes obligées : la vie intra-utérine, l'enfance, les rapports aux parents, les premiers émois et la sexualité.

Cet exercice étrange de l'analyse, qui est une certaine manière de se scinder en deux pour se raconter comme on parlerait d'un autre aux prises avec la vie réelle, et passer ainsi du subjectif à l'objectif.

 

La nouvelle Seine
Alex Lutz

Alex Lutz

 

Animé d'une énergie atomique, il capture l'attention et la bonne humeur des spectateurs dès le départ et il ne les lâche plus jusqu'au baisser de rideau (même s'il n'y en a pas !).  À tel point que son spectacle passe à une vitesse inouïe à l'image de son débit verbal et de la variété des personnages qu'il enchaine et incarne avec un talent époustouflant.

 

Grand Point Virgule
Alex Vizorek

Alex Vizorek

 

Alex Vizorek est propre sur lui, bien peigné, avec ses cheveux mi-longs qui pourraient le faire passer pour un musicien classique : et justement, son spectacle se penche sur l'art et… la culture en général. Vizorek, belge d'origine est âgé de trente-deux ans et il commence à se faire un nom au sein des comiques en vogue. Et c'est justice. Il a un côté pince sans rire, un art de dire des horreurs sans y toucher qui sont tout à fait réjouissants.

 

Théâtre du Petit Hébertot
Stef

Stef ! y en a pas 2

 

Pendant une heure, on va être accroché tant par les textes de ses chansons admirablement bien écrits et très originaux, que par son jeu de comédienne qui n'hésite pas à tourner en dérision ses formes légèrement rondes, mais qui lui vont à ravir.

 

Théâtre des Blancs Manteaux
Anne Sophie Girard fait sa crâneuse

Anne Sophie Girard fait sa crâneuse

 

Humoriste au Jamel Comedy Club, Anne-Sophie Girard est aussi l'une des auteures d'un « livre de filles » sorti cet été qui a un succès mérité (plus de 200 000 exemplaires vendus, tout de même !) et un titre choc « La femme parfaite est une connasse ». Sur scène, on nous annonce qu' « Anne-Sophie Girard fait sa crâneuse ». Pas tant que ça finalement, car elle s'attache à mettre en scène les mésaventures cocasses, les déconvenues ou tout simplement les – mauvaises ? – habitudes d'une femme normale.

 

Comédie des Boulevards
Groucho M.

Groucho M.

 

Groucho Marx aimait les femmes… pour le meilleur, pour le pire et pour en rire comme en atteste son autobiographie « Mémoires d'un amant lamentable » dont s'est inspiré Patrick Courtois pour écrire « Groucho M », un one man show en hommage à ce génie du rire, de la cocasserie et d'un cynisme bon enfant teinté d'une douce misogynie.

 

Essaïon
C'est provisoire

C'est provisoire

 

Un pseudo sympathique, une salle agréable et un metteur en scène (Jean-Claude Cotillard) dont les qualités ne sont plus à démontrer. Il ne manquait rien, à priori à Irma Rose pour convaincre.

 

Essaïon
Sur-prise

Sur-prise

 

C'est effectivement une belle surprise que nous réserve ce spectacle.

Sur le plateau, un lit et une baignoire. Blancs et noirs.

Seule note de couleur, des escarpins rouges.

Et puis Émilie Prevosteau.

La révélation, une vraie découverte.

 

Les Déchargeurs
Ariane fait sa myhtho

Ariane fait sa myhtho

 

Ariane Brodier a-t-elle eu raison de quitter radio et télé, Cyril Hanouna et M6 pour se produire sur scène ? À la réaction emballée des spectateurs, il faut bien avouer que oui. Un numéro, cette Ariane !

 

 

Théâtre le Bout
Donel Jack'sman

Donel Jack'sman

 

D'entrée de jeu Donel Jack'sman se plante sur scène, jauge son public, se la joue un peu, et installe son capital sympathie, vêtu comme ceux qui sont dans la salle d'un jean, d'un tee-shirt et particulièrement à l'aise dans ses baskets. Il a l'air heureux d'être là et se sent prêt à en découdre avec les petits maux du quotidien et de la société.

 

Point Virgule
Frédérick Sigrist refait l'actu

Frédérick Sigrist refait l'actu

 

Dans la jungle des « One Man » qui sévissent sur le marché du rire en ce moment, Frédérik Sigrist est un morceau de choix. D'abord parce qu'il est très sympathique et qu'il réussit à mettre de l'humanité dans tous ses propos qui, eux, ne sont pas tendres.  Ensuite parce qu'il a une manière très personnelle  de tourner l'actualité en dérision.

 

Funambule Montmartre
Les Décaféinés

Les Décaféinés

 

Ils se sont fait connaître par l'émission de Laurent Ruquier, « On ne demande qu'à en rire. » Ils sont maladroits, dépressifs et, comme leur nom l'indique, sans aucun tonus. Avec leur air de chien battu, ils vont nous raconter leur quotidien où bien sûr rien ne va, entrecoupé de chansons absurdes et de chorégraphies kitchissimes  d'un ridicule très travaillé.

 

ThéâtreTrévise
Atypique – Jarry

Atypique – Jarry

 

Difficile, n'en déplaise aux spectateurs placés au premier rang (on vous aura prévenus...), de ne pas succomber au charme de ce Jarry-là. Il faut dire que ce comédien, non seulement atypique mais véritablement déjanté, sait parfaitement en user pour conquérir un public au profil varié.

 

ThéâtreTrévise
Hervé Isorez

 

Hervé Isorez

 

Ne vous fiez surtout pas à son affiche où on le voit avec un look de premier de la classe, propre sur lui, la cravate soigneusement nouée, le regard déterminé du cadre financier prêt à vous vendre n'importe quelle assurance. Il n'en est rien et il n'est jamais comme ça sur scène.

 

XAL

 

Xavier- Adrien Laurent

 

Il faut reconnaître à ce comédien un certain humour puisqu'il sous-titre son spectacle « artiste dramatique ». On pense immédiatement à ces cabotins au phrasé ronflant, sourcilleux sur la fin de tirade et les liaisons. L'ombre d'un Saturnin Fabre plane sur scène.

 

Sébastien Castro

 

Sébastien Castro - Toutes mes condoléances

 

Il arrive sur scène, allure stricte dans sa petite veste cintrée, voix grave bien posée, l'air très « comme il faut ».

Et le voilà qui, calmement, avec une assurance tranquille et un flegme tout britannique, se met à débiter les pires horreurs dans une succession de sketches habités de personnages ordinaires qui vivent des évènements ordinaires auxquels ils vont réagir de faÇon complètement inattendue propre à déclencher l'hilarité du public.

Tonycello

 

Tonycello : Chansons pauvres … à rimes riches !

 

Si vous êtes d'humeur morose ou fatigué, courez voir Tonycello, vous en sortirez le sourire aux lèvres et le cœur en joie.

Lune Air

Lune Air

 

Après « Imagine-toi » qui a fait le tour du monde pendant six ans, voilà le nouveau spectacle de Julien Cottereau. Pour ceux qui ne connaissent pas cet artiste singulier, sachez qu'il utilise l'art du clown, le mime et le bruitage pour ses spectacles. C'est ainsi qu'il a créé son personnage fétiche : sorte de traÎne-savate rêveur et poétique que l'on retrouve ici aux commandes d'un fantastique voyage

Mr Tcheko

Les folles aventures de Mr Tchoko

 

À l'instar de grands prédécesseurs comme Jacques Tati avec monsieur Hulot ou élie Kakou et ses différents personnages, pour ne citer qu'eux, Alain Akoa s'est créé un double : Mr Tchoko. Un personnage extravagant (bretelles, parapluie de petite fille à la main, pantalon et chemise multicolore) qui va nous emporter dans l'enfance.

Fellag
Petits chocs des civilisations

 

D'après ses propres dires, c'est à la lecture d'un sondage plébiscitant le couscous comme plat préféré des FranÇais que Fellag a eu l'idée d'organiser un spectacle pour expliquer comment réussir ce plat. Ce qu'il ne dit pas, c'est qu'il utilise son prétexte métaphorique pour distiller la bonne parole aux apprentis cuistots que nous sommes, non sans avoir ressorti au passage quelques casseroles avec lesquelles il nous cuisine !

Juliette. Le tigre mondain (lectures)

 

Ainsi donc, Juliette, non contente de chanter, se voit aussi, ... en diseuse et liseuse. On ne saurait lui donner tort, tant cette approche nouvelle, dans un décor d'agréable capharnaüm (coffre, livres, lampe ...) est à la fois décontractée et,... et sympathique. On s'interroge, à un moment : n'est-ce pas, justement, trop décontracté ? Non, à la réflexion. Juliette a suffisamment de métier et d'aisance pour que tout passe.

Accordéons-nous

 

Mathilde Braure est assurément ce qu'on appelle une nature, un OVNI dans le paysage du spectacle vivant, une artiste de cabaret mâtinée de clown.

Elle arrive, parvient enfin sur scène, jette le long manteau noir qui la dissimule et la voilà, courtes mèches blanches en pétard, œil clair pétillant de malice, sourcils en accent circonflexe, en short noir et collants rouges.

 

 

a par exemple

C'est brillant, parfaitement écrit d'une écriture sans complaisance, c'est drôle avec légèreté, ce n'est pas le genre d'humour à s'esclaffer bruyamment ou à se taper sur les cuisses. Non, là il faut savourer le trait, se laisser bercer par la musique des mots, emporter par l'absurde, submerger par l'ironie

Mado prend Racine

 

Beau parcours que celui de la petite niÇoise partie d'un bar et qui maintenant fait salle comble au Casino de Paris.

Noëlle Perna, ou plutôt Mado, car son personnage l'a complètement phagocytée, c'est une tornade rousse, un concentré d'énergie, le soleil et la faconde du Midi, des parfums d'huile d'olive, de tapenade et de pastis, une générosité évidente et un plaisir d'être sur scène communicatif.

 

Bernard Mabille - Sur mesure

 

Bernard Mabille déploie, comme sur la scène de cabarets, son humour à l'emporte-pièce, ses vacheries calibrées, sa mauvaise foi congénitale qui n'épargne personne, même pas lui-même.

 

Laurent Barat

 

Laurent est à inscrire dans la catégorie des humoristes gentils ! Avec son style bien à lui, il réussit l'exercice difficile du stand up tout en prenant soin de son public. Laurent, c'est la rencontre d'un grain de riz et d'un grain de semoule. Son spectacle est entièrement autobiographique, Ça tombe bien il a la confidence facile...

 

Didier Bénureau - Best Of

 

Les fans ou non, inconditionnels ou pas d'humour trash et vache,  se doivent d'aller voir Didier Benureau. Il fait son retour à « la Cigale », comme le chanteur de rock qu'il aurait pu être. Il est ici accompagné par le groupe « les Cochons de l'Espace », deux filles et trois garÇons, tout ce qu'il y a de pêchus et efficaces.

Christian Legal

 

Assurément Christian Legal bénéficie d'un bon capital sympathie. L'air jovial, il transpire la passion de la scène et l'envie de séduire le public.

Son numéro est d'ailleurs bien construit, avec, ce qui manque souvent aux spectacles d'imitateurs, un fil conducteur cohérent et original : un séminaire va faire se côtoyer tous les membres d'un hôpital du brancardier au grand patron. Chacun est convié à s'exprimer et ne s'en prive pas.

La faute d'orthographe est ma langue maternelle

 

Voilà un spectacle bien réussi. Que l'on soit fan de Daniel Picouly, bien connu grâce à ses émissions de télé, notamment Café Picouly, ou qu'on le découvre à l'occasion de cette représentation, on est sûr de passer une heure très agréable.

La pièce est jouée avec maestria. Un talent qui donne envie de lire les œuvres de l'auteur si ce n'est déjà fait.

Remue-méninges Le spectacle de mentalisme

 

Paranormal, divination, sixième sens, voici quelques termes qui regroupent ces phénomènes que l'on qualifie d'inexplicables. Certains en font un business, tandis que Xavier Nicolas a préféré créer un spectacle de mentalisme totalement bluffant.

Imitations et confidences

 

En tournée pour son dernier tour de piste, Patrick revient avec toutes ses imitations. Il est toujours aussi bluffant et débordant d'énergie. L'artiste ne se ménage pas et prend plaisir à aller au contact de son public. Entre deux applaudissements, il se confie et raconte des anecdotes des 40 années de sa carrière.

French Class

 

French class : le rêve américain revu et corrigé

Voilà un spectacle original à voir de toute urgence.

Imaginez une comédie musicale : une histoire, des chansons, de l'humour, des sentiments.

Jusque-là rien que de très classique.

Sauf que…

Anne BerneX

 

Voilà un petit bout de femme surprenant qui sous un aspect fragile cache une énergie incroyable.

Pendant plus d'une heure, seule sur scène elle nous parle de La Femme avec brio, talent, humour, parfois émotion et un dynamisme stupéfiant.

Elle ne nous cache rien des états d'âme d'une presque quarantenaire en mal d'amour.

 

Sous ma peau

 

C'est peu de dire qu'elle a réussi son challenge, tant elle apporte de grâce, d'originalité, d'humour, de poésie aussi à ce sujet éminemment « casse-gueule » de femmes confrontées à leur propre sexualité et à celle des hommes.

L'éloge de l'oisiveté

 

C'est brillant, de haut niveau mais fait avec une telle légèreté, un tel plaisir à lancer les mots, à jongler avec les idées que jamais on ne s'ennuie ou ne décroche.

Grand merci, Monsieur, de nous avoir fait partager ce moment avec tant de talent et avec cette approche à la fois intelligente et ludique.

Récital emphatique

 

C'est drôlissime, loufoque et touchant, superbement réalisé, et rend sous ses aspects outranciers un magnifique hommage au spectacle vivant.

Si vous criez, si vous êtes hors de vous-même, si vous dites que nous avons menti, que cela est faux, qu'on se moque de vous, que voilà une belle raillerie, que cela est bien incroyable à imaginer ; nous trouverons que vous avez raison ; nous en avions fait autant que vous avant de le voir.

.

 

Manuel Pratt - Le meilleur du pire



Manuel Pratt a fait salle comble hier au Funambule sans publicité tapageuse et malgré l'absence des médias radio et télé qui ont décidé depuis longtemps de l'ignorer.

Il faut dire qu'il a la plume dure, incisive et sans complaisance, dénonÇant sans relâche les maux de notre société.

 

One-man Hamlet

 

Un acteur seul sur la scène. Pratiquement pas de décor. Il est là, dans sa solitude face au public, il va jouer Hamlet, la peur et le doute lui tordent le ventre, peur du trou de mémoire, de ne pas être à la hauteur, de décevoir le public que sais-je encore. Alors il prend la décision de ne pas jouer.

 

L'affaire Dussaert

 

« Qui se souvient de l'affaire Dussaert qui jeta un pavé dans la mare déjà trouble du monde de l'art contemporain en 1991? … Jacques Mougenot nous en explique les arcanes et nous instruit en nous amusant. »

 

Vincent Roca - Vite, rien ne presse

 

 

Vincent Roca est auteur, comédien, chroniqueur mais aussi et surtout un amoureux des mots. En habile magicien qui transforme le rire en émotion et vice versa, en jongleur émérite de calembours subtils, en fabuleux contorsionniste de citations, en illusionniste inspiré

 

Chose promise

 

 

Vous regardez l'émission de Laurent Ruquier et vous pensez connaÎtre Arnaud Tsamère ? N'en croyez rien et courez le découvrir en spectacle.

À la télé, il donne l'image d'un garÇon désinvolte, faisant rire sans se départir d'une certaine élégance maniant l'absurde avec une facilité déconcertante.

 

Les mères de famille se cachent pour mourir

 

C'est à une véritable performance que se livre Constance démontrant avec talent ses incontestables dons de comédienne. C'est fou, loufoque, trash, complètement « barré », souvent cruel, et surtout irrésistiblement drôle.

 

Gros savon

 

Un gros savon et un petit savon discutent : le petit savon clame haut et fort que s'il est mince, c'est parce qu'il se lave souvent. Alors que le gros savon, dit-il, pour être dans un tel état, ne doit jamais se laver. Il est donc probablement sale !

 

Jérôme Commandeur se fait discret

 

Assurément l'homme est sympathique, est à l'aise sur scène, parait y prendre du plaisir – il rit parfois lui-même de ses vannes – . Il propose une galerie de personnages très beaufs dans l'ensemble, source de caricatures

 

Stéphane Guillon

 

Chapeau l'artiste ! Pendant 2 heures – qui passent à une allure folle –, il nous promène dans son univers caustique, ironique, parfois méchant, - « si l'humour s'arrête là où la méchanceté commence, il ne me reste rien », revendique-t-il d'ailleurs

Jean-Laurent Cochet

 

Jean- Laurent Cochet

 

N'hésitez pas un instant à aller entendre Jean-Laurent Cochet dans son récital poétique, sa magie vous emportera dans l'univers de Francis Jammes pour un moment d'excellence rare.

 

Monsieur Fraize

Voilà un drôle de personnage que l'émission de Laurent Ruquier « On ne demande qu'à en rire » a propulsé sur le devant de la scène.

Il est vrai que le concept qu'il propose est suffisamment original dans le petit monde du one man show pour qu'on le remarque, Ça se rapproche du mime sans en être vraiment, et le plus fort c'est que Ça marche, Monsieur Fraize arrive à nous faire rire avec une grande économie de moyens.

 

 

Bénureau - Indigne

C'est brutal, hilarant, très politiquement incorrect, grossier, racoleur, méchant, lourd, raciste, bref tout à fait indigne comme l'annonce le titre du spectacle.

 

 

Madame Raymonde

Madame Raymonde, tout un personnage! Elle fut créée par Denis D'Arcangelo au début des années 1990. Depuis, vous avez pu entendre sa voix vibrante dans la rue ou au théâtre partout en France. Elle a tout vu, tout connu, surtout bien vécu et ses histoires et chansons tirées d'un passé écorché attendrissent.

Pierrick Sorin

22H13 (ce titre est susceptible d'être modifié d'une minute à l'autre)

Le monde est grand Giacomo

Dans ce dernier volet de sa trilogie, Gilbert Ponte nous emmène toujours avec la même maestria sur les chemins de la mémoire. Le petit Giacomo est devenu adulte et comédien. Il doit maintenant affronter la vie muni du seul bagage de son enfance

 

 

Decorum : Aline Stinus

Les lumières s'éteignent. Une voix surgit dans notre dos.

On se retourne. Une femme entièrement nue traverse l'espace et arrive sur la scène où il n'ya aucun décor. Seuls existent dans un coin un seau, une serpillière, divers accessoires de ménage.

Aujourd'hui c'est Ferrier

Une galerie de personnages drôles, tendres et touchants. Julie Ferrier a plus d'une corde à son arc : danseuse, chanteuse, comédienne, elle se sert de toutes ces expériences dans son one-woman show « Aujourd'hui, c'est Ferrier ».

Hervé Lapalud

un concert sous le signe de l'amitié

Nu coeur, nu pied, nu cul

Sur la terre, nu, je suis venu...

Philippe Faure (Naissance d'un clown)

Le clown ou la politesse du désespoir

Comment devient-on un clown ? Comment faire rire quand on a « le cœur dans les genoux », que l'on se cogne à tous les malheurs qui jalonnent une existence ? Que l'on se sent ridicule avec des bras trop mous qui empêchent de voler ?