MICHAEL KOHLHAAS, L’HOMME RÉVOLTÉ

L'Essaïon
6, rue Pierre-au-Lard 
75004 Paris
01 42 78 46 42

du 7 mars au 27 juin 2017
le lundi & mardi à 19h45. 

 

Michael Kohlhaas, l’homme révolté loupe 

Un homme sort du public et avance lentement sur scène, il est habillé sobrement, normalement, il n’y a pas de décors et il n’a aucun accessoire… mis à part son talent fou de narrateur hors pair.

Il raconte avec passion l’histoire d’un éleveur de chevaux, Michael Kohlhaas, mari et père comblé, qui menait une existence heureuse et paisible en Allemagne féodale. Un jour, lorsqu’il prit la route pour aller comme à son habitude avec ses chevaux au marché, particulièrement fier de ses deux moreaux qu’il comptait vendre à un excellent prix, à sa grande surprise son chemin fût barré par les hommes du seigneur de la région : on exigea de lui un laissez-passer qu’il n’avait pas, ainsi le baron lui confisqua d’office les deux plus beaux chevaux. Forcé d’obtempérer, d’abord crédule et docile, Kohlhaas réalisa avec effarement qu’il avait été victime de tromperie et de vol. Dès lors, le profond et terrible sentiment d’injustice qui l’envahit balaya tout le reste : sa vie d’honnête maquignon bascula de la manière la plus obscure et radicale lorsqu’il comprit que, malgré tous ses efforts et appels à la loi, par toutes les voies légales possibles de l’époque, il n’aurait pas gain de cause... "Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir".

Gilbert Ponté, maestro du seul en scène, est tout simplement impressionnant, il se sert de sa voix, de son corps, de son regard, de son âme, pour faire vibrer chaque mot avec une résonnance juste. Poignant, puissant, marquant, il réussit à transmettre la signification et l’émotion avec une vraie intensité qui tient le public subjugué en haleine du début à la fin. Une évidence en sortant de l’Essaïon : je sais déjà que son récit me hantera longtemps encore !…

Luana Kim

 

Michael Kohlhaas, l’homme révolté

De : Heinrich von Kleist
Adaptation : Marco Baliani, Remo Rostagno
Traduction : Olivier Favier

Avec : Gilbert Ponté

 

Mis en ligne le 30 septembre 2016
Actualisé le 3 février 2017