GRAND FRACAS ISSU DE RIEN

Théâtre 71
3 place du 11 novembre
92240 Malakoff
Tel  01 55 48 91 00

Jusqu’au 12 février 2015
Mardi et vendredi à 20h30
Mercredi, jeudi et samedi à 19h30
Dimanche à 16h
(bar et restauration sur place)

Et en tournée en France

 

loupe

 

Drôle de titre pour un spectacle qu’on subodore, par déduction, à la marge ! De fait, ce cabaret, défini «spectral » par son concepteur Pierre Guillois, ne s’inscrit pas dans la tradition du genre. S’il réunit bien cinq artistes qui se produisent dans une série de numéros différents, le choix des performances et la forme adoptée, à la fois brute et sophistiquée, emmènent le public hors du music-hall. Ainsi une diva déjantée exerce son art dans des situations et des positions incongrues. Un comédien, joué par l’excellent Dominique Parent, balance avec brio le verbe fou de Valère Novarina. Pendant ce temps, un gymnaste hors pair défie les lois de la gravitation tandis qu’un jongleur réveille, par la magie de sa dextérité, la part la plus enfantine de notre être. Et, au milieu de ce grand fracas issu de rien, le percussionniste Benjamin Sanz s’empare de tout ce qui résonne pour nous faire vibrer. Mais la poésie et la beauté de ce spectacle viennent surtout de la chorégraphie numérique inventée par Claire Bardainne. Une chorégraphie hypnotique qui a du sens et qui accompagne parfaitement la virtuosité des cinq artistes. Sur des airs de Purcell, Gounod ou Bernstein, particules, lettres, balles bondissent sur le plateau, explorent l’espace et le mouvement créant un cabaret spectral à l’imaginaire jubilatoire. Un conseil, éviter les premiers rangs afin de profiter pleinement du show !

Patricia Lacan-Martin

 

Grand Fracas issu de rien

cabaret spectral : création collective
concept : Pierre Guillois
assistanat artistique : Stéphanie Chêne

avec Claire Bardainne : interprétation numérique, Younesse El Hariri : gymnastique, Sevan Manoukian : chant, Adrien Mondot : jonglage et informatique, Dominique Parent : jeu, Benjamin Sanz : percussions

Dominique Parent interprète des textes de Valère Novarina

costumes : Axel Aust assisté de Camille Penager
maquillage et coiffure : Catherine Saint-Sever
lumières : Jean-Yves Courcoux
création vidéo interactive et mise en scène numérique : Adrien M/Claire B

 

Mis en ligne le 6 février2015

Merci de cliquer sur J'aime